Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 15:58

Comment continuer à générer un rendement décent sur les obligations d'Etat lorsque les taux sont à leur plus bas historique ? Deux solutions s'offrent aux investisseurs : allonger la duration, c'est-à-dire se reporter sur des obligations à échéance de remboursement très lointaine qui, en bonne logique financière, offrent une meilleure rémunération, ou aller vers des pays dont la signature est jugée moins sûre que... disons l'Allemagne.

Le dernier ETF lancé par Lyxor combine ces deux stratégies, en réplicant l'indice FTSE MTS Lowest-Rated Eurozone Government Bond IG 25Y+ (excusez du peu !). Cet indice, précisément, est composé d'obligations d'une maturité supérieure à 25 ans émises par les gouvernements de la zone euro ayant une notation parmi les plus faibles.

Pourquoi les investisseurs institutionnels sont-ils si friands d'obligations d'Etat ? Non seulement parce que c'est historiquement l'actif de base qu'ils utilisent pour honorer leurs engagements vis-à-vis de leurs assurés, mais parce que la réglementation Solvabilité II qui entrera en vigueur au 1er janvier prochain favorise clairement cette classe d'actifs.

Ce nouvel ETF trouvera donc certainement son marché mais il traduit aussi l'inconfort dans lequel sont les assureurs notamment, qui doivent trouver du rendement sans s'exposer à trop de risque. Le problème, c'est que les obligations à échéance plus lointaine sont aussi plus sensibles aux taux et souffriront en cas de remontée. Par ailleurs, l'exemple grec a montré qu'un défaut d'un pays de la zone euro n'était pas impossible.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche