Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 11:42

Après la nette accélération d’activité du deuxième trimestre 2015 (120% de croissance contre 38% au premier trimestre), c’eût été un sacré challenge pour Guillemot de tenir le même rythme de progression au troisième, d’autant que le deuxième trimestre bénéficiait d’une base de comparaison extrêmement favorable (un T2 2014 véritablement rachitique). Reste que les chiffres publiés hier soir demeurent explosifs, avec une envolée de 88% de l’activité par rapport au T3 2014, à 21,2 millions d’euros. Avec 42,6 millions d’euros de chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de 2015, l'activité est déjà supérieure à celle enregistrée sur la totalité de l’exercice précédent. Pourtant, le coup de mou de l’activité Hercules (consoles et accessoires pour DJ) se confirme, avec un recul de 27% sur le trimestre, même si les nouveautés que le groupe met en place pour la saison de Noël, notamment en entrée de gamme, laissent un espoir de rebond au T4.

Mais c’est bel et bien à son autre marque, dédiée aux accessoires pour jeux vidéo, que Guillemot doit d’avoir le vent en poupe. Les ventes de Thrustmaster atteignent 19 millions d’euros sur le trimestre (+129%) et représentent désormais près de 90% du chiffre d’affaires total. Ce sont les nouveaux volants qui ont dopé la croissance, en lien avec la sortie de nouveaux jeux de course, telle la version 6 de Forza Motorsport par Microsoft, bien accueillie par le public (notée 4,3 étoiles sur 5 sur Amazon.com) et qui sera un des « musts » de ce Noël 2015.

L’augmentation de l’endettement net, passé de 8,3 millions d’euros fin juin à 11 millions fin septembre n’est en aucun cas un facteur d’inquiétude (c’est classique en cas de forte inflexion à la hausse de la croissance). Et ce, d’autant plus que le « pécule caché » de Guillemot a fortement augmenté. Nous parlons là des valeurs mobilières de placement détenues par la société (titres Ubisoft et Gameloft). La valeur de ce portefeuille a grimpé de 7,4 à 8,3 millions d’euros entre fin juin et fin septembre, annonce le communiqué. Mais il n’évoque pas l’entrée de Vivendi au capital des deux sociétés de jeux vidéo de la famille, intervenue en octobre, et qui a fait flamber les cours. Aujourd’hui, le portefeuille en question vaut plus de 12 millions d’euros !

Côté prévisions, on notera les subtils changements de la communication d’un trimestre à l’autre. Le groupe ne parle plus comme en début d’année d’une croissance à deux chiffres sur l’exercice 2015. Et pour cause : 1,7 million de facturations au T4 suffiraient à l’atteindre ! autrement dit, c'est d'ores et déjà dans la poche. De même, Guillemot ne parle plus de « croissance à deux chiffres au second semestre », mais de « quatrième trimestre 2015 en croissance ». Là encore, le changement sémantique n’indique pas grand-chose. Un T4 en progression (c’est-à-dire supérieur à 17 millions d’euros) se traduira de facto par une croissance au second semestre d’au moins 35% (donc bel et bien à deux chiffres). Ce qui est intéressant en revanche, c’est que le groupe « prévoit » un exercice 2015 bénéficiaire. Jusqu’ici, il avait seulement indiqué qu’il s’estimait « bien armé » pour. Clairement, la probabilité d’un résultat net positif dès cette année a monté de plusieurs crans avec cette nouvelle publication et s'approche des 100%. Ce sera(it) la première fois depuis 2010 et on peut regretter que le groupe ne donne pas d’indications plus précises.

Ce matin, le titre Guillemot a démarré la séance en hausse de 7% avant de se replier aux alentours de la clôture d’hier dans un volume assez nourri (plus de 160.000 titres vers 11h30). Il faut dire qu’il a quasiment doublé depuis janvier : si certains investisseurs peuvent juger le titre attrayant, d’autres ont une belle plus-value à matérialiser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche