Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 12:15

Le communiqué des résultats annuels publié le 13 octobre n'est pas passé inaperçu, provoquant un net rebond du titre. Mais le rendement offert par le titre du constructeur de périphériques informatiques reste plsu qu'attrayant.

 

+32,5% dans la séance du 14 octobre ! Telle a été la réaction boursière à la publication des résultats annuels de  LaCie. Il est vrai que la seule annonce d'un dividende en hausse de 18%, à 33 cents par action, avait de quoi attirer le boursicoteur en mal d'idées d'investissement : il représentait, sur la base du cours de clôture du 13 octobre, un rendement supérieur à 13%, dont le moins qu'on peut dire est qu'il se rencontre assez rarement parmi les sociétés technologiques. Malgré le rebond de ces derniers jours, le coupon qui sera proposé à l'AG de décembre prochain avoisine encore 10% du cours actuel.

 

Certes, il convient immédiatement de remarquer que LaCie se montre là très généreux envers les actionnaires, au premier rang desquels le truculent PDG Philippe Spruch : ce sont en effet près de 12 millions d'euros qui vont être retournés aux porteurs, soit 112% du bénéfice net annuel. Mais il est vrai aussi que l'entreprise a les moyens de cette générosité, avec une trésorerie nette qui atteignait 60 millions d'euros à fin juin 2011... de quoi poursuivre son activité sans avoir besoin de l'aide des banquiers !

 

Surtout, ces résultats annuels valident la stratégie de "flight to quality" que défend l'entreprise depuis plusieurs années : faire des produits à forte valeur ajoutée plutôt que des produits de masse, sur un marché où l'entreprise est un nain face à ses concurrents. On voit bien en effet sur l'exercice 2010/2011 que, malgré la baisse de 7% du chiffre d'affaires, à 267 millions d'euros, la marge brute progresse de 4%, à 59,4 millions d'euros, et le résultat d'exploitation de 31%, à 18,4 millions. Si le résultat net progresse seulement de manière infime, c'est que la charge d'impôt double d'un exercice à l'autre.

 

Après une phase de réorganisation assez lourde, LaCie semble à nouveau en ordre de marche et surtout, réussit à préserver une rentabilité appréciable en période difficile, avec 4% de marge nette après impôt. Le groupe poursuit sa tradition d'innovation, avec notamment une proposition de stockage mixant la sauvegarde physique classique sur disque dur et l'utilisation du "cloud computing" : même en cas de casse du pérophérique, l'utilisateur pourra récupérer ses fichiers. C'est une vraie modification du business model qui se profile, puisque l'utilisateur, après avoir acheté son disque dur, devra payer un abonnement annuel pour renouveler sa sauvegarde automatique.

Cette évolution peut se comparer à celle des éditeurs de logiciels qui migrent de la vente de licences à la commercialisation en mode "service" de leurs produits (le Saas), ce qui se traduit par des revenus moins liés à la conjoncture. Pour LaCie, le mouvement n'est encore qu'embryonnaire; il n'en est pas moins remarquable. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche