Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 17:53
Le groupe a beau être le numéro un mondial des marchés de la musique et du jeu vidéo, c'est une entité purement française qui reste sa filiale phare. Car si Vivendi est connu pour ses marques médias à forte notoriété (Universal Music, Canal+, World of Warcraft), il continue de tirer la majeure partie de ses revenus de la la téléphonie.

SFR, contrôlé à hauteur de 60 %, a ainsi représenté en 2008 45 % du chiffre d'affaires de Vivendi, et 51 % de son résultat d'exploitation. C'est aussi l'entité qui a connu la plus forte croissance de son activité (+28 %, à 11,5 milliards d'euros), ce qui s'explique par l'intégration de Neuf Cegetel, retiré de la cote l'an dernier.

Le SFR nouveau est arrivé. Jadis focalisé sur la téléphonie mobile, il est devenu avec ce rapprochement un acteur également présent sur l'Internet haut débit et la téléphonie d'entreprise. Un vrai France Télécom miniature, qui montre d'ailleurs les dents au grand : Vivendi vient de porte plainte contre lui auprès de la Commission Européenne, pour abus de position dominante.

Mais, dans sa nouvelle configuration, SFR semble en position favorable face à Iliad (Free). Géré séparément, Neuf Cegetel était ancré dans une culture de la croissance externe, qui lui a plutôt bien réussi, mais faisait pâle figure en matière de conquête de clients. Intégré à SFR, il s'avère plus performant sur ce plan. Au quatrième trimestre 2008, SFR revendique la vente nette de 149 000 nouveaux abonnements Internet haut débit, contre 100 000 pour Iliad. Un singulier renversement de tendance si l'on considère que, sur les 9 premiers mois de l'année, le score était de 371 000 pour Iliad et de 146 000 pour Neuf.

Et SFR a encore du grain à moudre. Le groupe revendique 3,9 millions de clients Internet haut débit à fin 2008, mais dispose d'un "parc" de 19,6 millions de clients en téléphonie mobile. Un beau potentiel de cross selling en perspective, qui explique en partie la confiance de Vivendi dans sa capacité à augmenter fortement son résultat d'exploitation cette année.
Partager cet article
Repost0

commentaires