Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 17:37

En croissance de 30%, le chiffre d'affaires que vient de publier Hi-Media au titre du premier trimestre 2009 est tout simplement excellent dans le contexte actuel. A 36,6 millions d'euros, il excède nettement l'estimation que nous avions formulée ici-même (lire notre article du 30 avril). Voilà qui méritait bien quelques précisions de la part du Pdg, Cyril Zimmermann, interviewé en exclusivité par newsfinance.fr !

 

Mais revenons tout d'abord aux chiffres. La belle performance du premier trimestre est en grande partie imputable à la très forte croissance du micro-paiement (+65%), qui représente 23,4 millions d'euros de facturations et réalise ainsi son meilleur trimestre historiquement (agrandir le graphique). Il confirme sa prépondérance dans les activités du groupe internet, puisqu'il représente 64% du chiffre d'affaires total sur la période.


De son côté, et malgré une conjoncture difficile dans le secteur, le chiffre d'affaires publicitaire de Hi-Media (13,2 millions) résiste bien au premier trimestre, avec un recul limité à 5,5%.  « Nous sommes très fiers de ces chiffres, surtout lorsqu'on les compare avec d'autres acteurs de la publicité en ligne, se félicite Cyril Zimmermann, Pdg de Hi-Media. Plus globalement, notre performance au premier trimestre démontre la pertinence du modèle que nous avons mis en place depuis plusieurs années et qui vise à une plus forte récurrence de l'activité. »

 

Micro-paiement

Le rachat de Allopass (plate-forme de micro-paiement) va assurément dans le sens de cette forte récurrence et cette branche conserve un potentiel de développement important.  « Pour l'instant, le micro-paiement concerne surtout les sites de jeux en ligne ou les sites de type "réseau social", c'est-à-dire la cible 15-30 ans, remarque Cyril Zimmermann. Mais les sites d'information, confrontés à une baisse de leurs recettes publicitaires, montre un intérêt croissant pour ce système qui leur permettrait de diversifier leurs revenus. »  Entre le "tout gratuit" offert par des sites comme Rue89 et le modèle d'abonnement d'un Mediapart, le micro-paiement peut en effet offrir une troisième voie en facilitant l'achat à l'article.

Et, pour Hi-Media, le potentiel de développement du micro-paiement est aussi... géographique. « Début 2009, nous avons lancé Allopass aux Etats-Unis et nous avons enregistré les premiers volumes de transaction en mars. Nous sommes encore en phase d'apprentissage du marché, mais il pourrait se révéler énorme », note le Pdg. A suivre...

 

Réseaux sociaux

Dans la jungle des réseaux sociaux, Hi-Media pousse aussi son pion. Basé sur le partage de photos, il s'appelle Fotolog et vient de passer le cap des 25 millions de membres. C'est certes très inférieur aux 200 millions de membres revendiqués par Facebook et le chiffre d'affaires de Fotolog (6,5 millions de dollars seulement en 2008) reste également assez modeste. Mais alors que le leader Facebook peine à trouver le chemin de la rentabilité, Fotolog bénéficie de son côté "low cost" et son seuil de rentabilité est très inférieur. Cyril Zimmermann se refuse a toute prévision financière concernant cet actif, mais compte bien booster son audience.  «Grâce aux derniers développements mis en place, les membres de Fotolog peuvent désormais partager leurs photos sur Facebook et, surtout, nous avons conclu un partenariat mondial avec Windows Live (ex-MSN, NDLR) , qui va intégrer Fotolog à son bouquet de services en ligne. Ce partenariat non financier devrait nous permettre de continuer à accroître le nombre d'inscrits. »


Fotolog compte bien passer entre les gouttes alors que certains réseaux sociaux semblent en difficultés, à l'image de Hi5, qui vient de licencier la moitié de ses effectifs et de changer de patron.

 


Perspectives
En définitive, si la visibilité reste très limitée dans la publicité, le deuxième trimestre 2009 se présente sous un jour comparable au premier, avec une légère baisse dans la pub et une forte croissance du micro-paiement. Au premier trimestre, Hi-Media a également continué à accroître la part du chiffre d'affaires réalisée sur ses propres sites : elle représente 13% du total, contre 11% sur l'année 2008. Une progression qui a permis d'éviter un effritement trop important de la marge brute (36,5% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2009, contre 39% un an avant).

Et, en tout état de cause, les bons chiffres du début d'année viennent conforter les prévisions 2009 du groupe : un chiffre d'affaires en hausse d'au moins 10% et une amélioration du bénéfice d'exploitation courant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Ca reste une société de croissance avec du potentiel
Répondre