Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 17:09

Jusqu'ici, le parcours d'Alain Weill est une success story exemplaire. Le patron-fondateur de NextRadioTV a bâti son groupe au pas de charge, mutipliant le chiffre d'affaires par 4 entre 2004 et 2008. Mais à l'heure où la crise touche durement le monde des médias, sa situation financière relativement tendue le conduit à lancer une augmentation de capital de 20 millions d'euros.

Le succès de NextRadioTV se fonde sur le redressement réussi des deux stations de radio rachetées par le groupe à ses débuts, RMC et BFM : ce métier de la radio a généré en 2008 une belle rentabilité en 2008 (17,9 millions d'euros de bénéfice d'exploitation, soit une marge d'exploitation de plus de 31%). Grâce à cela et à l'endettement, le groupe a réussi à financer le développement de la chaîne de télévision numérique BFMTV (qui génère actuellement des pertes de l'ordre de 10 millions d'euros par an) et le rachat du Groupe Tests, rebaptisé Groupe 01 depuis, et qui comprend notamment le magazine 01 informatique et le site 01net.

Tout allait bien jusqu'ici, donc, mais la crise est passée par là ! Et le groupe voit ainsi sa principale vache à lait, la radio, donner quelques signes d'essouflement. Au premier semestre 2009, cette activité est restée très rentable, mais son bénéfice d'exploitation a plongé d'un tiers, à 7,2 millions d'euros. Quant au Groupe 01, acquis pour 80 millions d'euros en 2007, il a vu son chiffre d'affaires dégringoler de 25% sur le semestre, à 18,6 milions d'euros, et ses comptes virer au rouge (2,3 millions d'euros de perte d'exploitation, contre un bénéfice de 1,8 millions d'euros au premier semestre 2008), malgré la bonne tenue de l'audience de RMC notamment.

Le résultat net semestriel est donc en perte de 6,2 millions d'euros, signe que le groupe ne parvient plus pour l'instant à financer le développement de la télévision par les seuls cash flows dégagés par ses activités plus matures. Ajoutons à cela le niveau assez élevé de l'endettement (45,2 millions d'euros au 30 juin 2009) et l'on comprendra que NextRadioTV lance aujourd'hui une augmentation de capital de 20 millions d'euros, qui avait été annoncée dès la fin juillet.

Cette opération est libellée au prix de 7,79 euros par action, un prix très en deça du cours actuel (13,70 euros). Les intérêts des actionnaires actuels sont préservés, dans la mesure où l'opération est assortie d'un droit préférentiel de souscription. Les actionnaires ne souhaitant pas participer à l'opération pourront céder leur droit en bourse entre le 1er et le 14 septembre, ces dates correspondant aussi à la période de souscription.

L'opération pourrait permettre au PDG, également principal actionnaire de se renforcer au capital. Quoi qu'il en soit, sa bonne fin est garantie, Alain Weill s'étant engagé à souscrire à hauteur de 8,4 millions d'euros, tandis que le deuxième actionnaire, le fonds Alpha Radio, s'est engagé à hauteur de 4,8 millions. Enfin Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac) souscrira le solde des actions qui ne trouveraient pas preneur, à concurrence de 6,8 millions d'euros.

Quant aux perspectives de NextRadioTV, elles restent brouillées à court terme, notamment en raison de la restructuration en cours au Groupe 01. On en saura plus le 26 octobre prochain avec les chiffres d'activité du troisième trimestre.

Partager cet article
Repost0

commentaires