Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 08:53
Quand il y a une grève chez Total, le patron se fait convoquer par le Ministre de l'Industrie, qui peut ensuite se fendre d'un communiqué pour nous dire tout le bien qu'il pense de son propre travail. Mais quand Alcatel-Lucent publie un profit-warning, c'est le marché, non le ministre, qui s'agite...

Dans un pareil cas, pour se refaire une image, la société s' "auto-convoque"  en quelque sorte devant le marché, en allant faire la "tournée des popotes" des investisseurs les plus influents au pays. Ou de la planète... Tout dépend évidemment de la taille de l'entreprise, et surtout du budget consacré à cette opération marketing d'envergure, qu'on appelle un road show !

Alcatel-Lucent s'est donc prêté à ce jeu de séduction à la suite d'un quatrième exercice consécutif dans le rouge (une perte de 524 millions d'euros en 2009). Objectif : rassurer sur le fait que, au-delà de prévisions abaissées pour 2010, le groupe est paré pour les mutations technologiques de son secteur.

Alcatel-Lucent, très présent sur les réseaux terrestres haut-débit (DSL) où la valeur ajoutée est désormais faible, a ainsi recentré sa recherche-développement sur les nouveaux produits : ils concernent 70% des budgets, contre 40% il y a deux ans. Le groupe entend ainsi gagner des parts de marché dans la téléphonie mobile. Il avait quelque peu manqué la marche de la "3G", où sa part de marché est de 13% seulement. Son ambition : parvenir à 20% de part de marché sur la génération suivante, baptisée LTE (long term evolution).

Le groupe franco-américain a déjà été sélectionné l'an dernier par l'opérateur américain Verizon et cette nouvelle vague technologique lui permet d'espérer qu'il réussira à partir de 2011 ce qu'on attend de toute société commerciale : générer un flux de cash positif !

La belle histoire d'un Alcatel enfin sur les rails de la rentabilité a de quoi séduire. Reste à vérifier que ce joli scénario ne donnera pas un mauvais film.
Partager cet article
Repost0

commentaires