Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 14:32

Alors qu'elle ne sont encore que de modestes PME, certaines startups se voient très rapidement propulsées dans le grand bain du monde de la finance, particulièrement dans le secteur du web. Coup de projecteur sur quelques bébés milliardaires.

Startups-milliards.JPG"Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années" ! La célèbre réplique de Rodrigue au père de Chimène s'est rarement aussi bien vérifiée que ces temps-ci, où la valorisation des jeunes pousses high tech a de quoi donner le vertige !

Les ambitions de Dropbox sont venues en donner un nouveau témoignage ces dernières semaines. La société a lancé en 2008 son service de stockage en ligne de fichiers et aurait refusé en 2011 une offre de achat de la part d'Apple pour... 800 millions de dollars. Désormais, elle envisage en effet d'entrer en Bourse cette année et la valorisation visée est de 4 milliards de dollars ! Soit deux fois plus que son concurrent Box, qui envisage pour sa part une introduction sur le marché en 2014.

 

Des valorisations déconnectées des fondamentaux économiques

Le club des startups qui valent des milliards de dollars avant même d'être cotées en Bourse semble de moins en moins fermé. Lors de sa dernière levée de fonds en 2011, le site de location de logement en ligne Airbnb était déjà valorisé à 1,3 milliard de dollars. Quant au réseau de partage d'images Pinterest, qui n'a toujours pas de chiffre d'affaires mais a conquis 25 millions d'utilisateurs trois ans après son lancement, il vaudrait 1,5 milliard de dollars. A côté de ces bébés, Twitter, lancé en 2006, semble déjà un vétéran : en janvier, le gestionnaire d'actifs BlackRock a fait une offre à 80 millions de dollars pour moins de 1% du capital, ce qui équivaut à une valorisation de 9 milliards de dollars pour le réseau social au petit oiseau. Fondé en 2005, le spécialiste de la sécurité des réseaux informatiques Palo Alto Networks a déjà sauté le pas vers la Bourse depuis juillet dernier et sa capitalisation boursière actuelle frise les 4 milliards de dollars. Et on pourrait ajouter des dizaines d'autres noms, comme Spotify (musique en ligne), Zscaler (sécurité informatique) ou SurveyMonkey (sondages en ligne).

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Private Equity
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche