Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:26

pavot.jpgPour priver les Talibans d'une grande partie de leurs ressources financières, les Etats-Unis et le gouvernement afghan ont mis en place en 2005 une vaste politique anti-opium... à l'efficacité pour le moins douteuse !

L'argent, on le sait, est le nerf de la guerre ! Dès lors, à côté des moyens militaires classiques, la guerre économique fait partie de l'arsenal qui peut être utilisé contre un ennemi , particulièrement lorsque celui-ci est particulièrement diffus et mène des opérations de guerilla plus que des batailles traditionnelles. C'est ainsi qu'au milieu des années 2000, les Etats-Unis ont décidé de renforcer leur lutte contre la culture du pavot en Afghanistan, le principal pays producteur, afin de réduire les ressources tirées de l'opium par les Talibans.


L'impôt taliban sur l'opium

Après avoir dans un premier temps interdit, au nom de la religion, la culture des opiacées, ceux-ci avaient, au moment de leur prise de contrôle du pays, imposé une taxe de 10% sur la production d'opium, taxe assimilée à la zakat, l'aumône considérée omme un des cinq piliers de l'islam. Depuis leur éviction du pouvoir central en 2001, les Talibans semblent avoir poursuivi cette pratique, d'où l'idée américaine d'incitation à l'arrêt de la culture du pavot, dans l'optique de priver l'ennemi d'une rente : une idée judicieuse, semble-t-il, dans la mesure où les exportations d'opium représentent habituellement entre un sixième et un tiers  du produit intérieur brut, selon les estimations de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Lire la suite sur Yahoo finance

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Insolite
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche