Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 09:46

Philippe Séguin, premier président en exercice de la Cour des comptes, est décédé cette nuit d'une crise cardiaque, a-t-on appris ce matin.

 

La classe politique dans son ensemble salue ce matin le républicain et l'homme d'Etat. Né en 1943 à Tunis, il est député RPR des Vosges de 1978 à 2002, mais sa carrière politique sera marquée par sa grande indépendance vis-à-vis des appareils politiques.

En 1981, il est un des rares hommes de droite à soutenir le projet d'abolition de la peine de mort présenté par Mitterrand et Badinter. En 1992, il est un des "meneurs" à droite de la fronde contre le traité de Maastricht. Enfin, en 1999, il claque la porte du RPR après l'avoir présidé.

Depuis 2004, il était le premier président de la Cour des comptes, institution chargée de veiller "au bon emploi des deniers publics". Il continuait d'y pratiquer la liberté de ton que tout le monde lui rconnaît aujourd'hui. Le 16 décembre dernier, lors de la publication d'un rapport de la Cour sur l'évolution des effectifs de l'Etat, il avait eu des mots plutôt incisifs sur la politique de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux voulue par Nicolas Sarkozy, la qualifiant de "démarche purement quantitative, dictée par des considérations budgétaires de court terme" et dénonçant une incapacité à "analyser les besoins et de programmer [les] effectifs en conséquence".

En bref, une politique qui "récompense les mauvais élèves, ceux qui, du fond de la classe, résistent aux efforts de productivité". Difficile de faire plus clair !

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans People
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche