Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 09:42

Le groupe internet a publié hier soir un chiffre d'affaires de 172,1 millions d'euros au titre de 2009. Il est en progression de 27% par rapport à 2008, ce qui s'explique en partie par l'intégration d'AdLINK Media.

Depuis le troisième trimestre 2008, l'activité micropaiement était devenue prépondérante au sein du chiffre d'affaires de Hi-Media, du fait d'un rythme de croissance très soutenu alors que la publicité en ligne commençait à souffrir. Mais l'adjonction d'AdLINK Media renverse la vapeur ! Grâce à elle, le chiffre d'affaires publicitaire progresse de 68% au dernier trimestre 2009, à 32,4 millions d'euros.

Et cette activité "reprend le dessus" sur le micropaiement, qui représente 26,3 millions d'euros de facturations au T4. Mais c'est pourtant bien du côté de ce deuxième métier que se situe la vraie croissance, c'est à dire la croissance interne. Le micropaiement (Allopass) a ainsi progressé de 30% an 2009. S'il restait une activité plutôt franco-française il y a encore peu de temps, Hi-Media affiche désormais dans ce secteur des ambitions aussi paneuropéennes que dans la publicité. Après la Scandinavie, le groupe développe cette activité dans de nouveaux pays européens et vient ainsi de démarrer l'Allemagne et le Royaume-Uni. Et le micropaiement sert même de fer de lance à Hi-Media pour attaquer le marché américain !

Dans la publicité, si l'on raisonne à périmètre constant (hors AdLINK Media), la conjoncture reste plus difficile, mais Hi-Media a plutôt bien résisté à la crise en 2009. La tendance "organique" a connu un creux au deuxième trimestre (-8%), mais les choses s'améliorent depuis et le dernier trimestre est en recul de 3% seulement.

Reste le problème du pôle "publishing", stoppé dans sa croissance en 2009. Il matérialise la stratégie du groupe consistant à éditer ses propres sites pour y loger les solutions de monétisation d'audience qu'elle propose à des sites tiers. L'objectif est à terme d'augmenter les marges.

Mais, en 2009, le pôle publishing a stagné (+2%, à 15,4 millions d'euros), ce qui veut dire qu'il a diminué en proportion de l'activité totale ! La raison est à chercher dans une baisse de 6% du chiffre d'affaires publicitaire du pôle, malgré les records d'audience de certains sites phares. Si le publishing a finalement un peu plus souffert que le reste du groupe, c'est sans doute à cause de l'Espagne, premier foyer européen d'audience du site Fotolog, acheté à prix d'or en 2007. Trop cher, certainement !

Reste que le groupe s'impose au fil des années comme un acteur majeur d'internet en Europe, ce que le marché semble saluer aujourd'hui avec une hausse de 2,6% du titre (vers 9h40). Mais gare à l'exubérance ! On connaîtra le 17 mars prochain les résultats 2009 et ils promettent d'être difficiles à lire, incluant le rachat d'AdLINK Media, société qui était en difficultés. 

En 2009, Hi-Media restait un groupe en construction. 2010, année de la consolidation ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche