Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:03
Avec un chiffre d'affaires de 27,13 milliards d'euros (+6,9%) et un bénéfice opérationnel ajusté de 5,39 milliards (+8,8%), le conglomérat a fait un peux mieux que prévu. Notamment grâce à SFR et UMG.

Si les résultats battent le consensus, c'est en effet parce que, dans le difficile métier de la musique, plombé par le déclin du CD, Universal Music Group (UMG) tire une nouvelle fois son épingle du jeu. La filiale à 100% de Vivendi a limité la casse, avec un chiffre d'affaires en recul de 6,2% seulement, à 4,36 milliards d'euros. Les ventes de musique numérique ont cru assez modestement (+8,4%), la "très forte" croissance des ventes sur internet ayant été rognée par la baisse des ventes de contenus pour mobiles. En revanche, l'activité de produits dérivés connaît une forte croissance (+24,6%). Au total, Universal Music Group réussit à limiter la baisse de son résultat opérationnel à 14,7%. Celui-ci atteint 580 millions d'euros, soit 13,3% du chiffre d'affaires : une marge hors norme dans le secteur !

La filiale de jeux vidéos, Activision Blizzard, réalise une année correcte dans un secteur chahuté en 2009. Le chiffre d'affaires atteint 3,04 milliards d'euros, pour un bénéfice opérationnel ajusté de 484 millions d'euros. Elle dispose d'un beau matelas protecteur avec le jeu en ligne sur abonnement World of Warcraft (11,5 millions de joueurs) et a connu un succès magistral avec la sortie du jeu Call of Duty : Modern Warfare 2, qui a généré des recettes supérieures à un milliard de dollars. Le jeu le plus vendu de l'année !

Principale filiale contributrice aux résultats, l'opérateur télécoms SFR a réalisé un chiffre d'affaires supérieur aux attentes, à près de 3,2 milliards d'euros. Si la croissance d'activité sur l'exercice (+7,6%, à 12,4 milliards d'euros) est essentiellement due à l'intégration de Neuf Cegetel dans le courant de l'année 2008, le chiffre d'affaires progresse tout de même de 0,3% à données constantes. Ce n'est pas si mal, dans un contexte de pression accrue du régulateur des télécoms sur les tarifs des opérateurs.

Au final, le résultat net ajusté du groupe affiche un léger recul, à 2,59 milliards d'euros, contre 2,74 milliards en 2008, mais Vivendi maintient à 1,40 euro son dividende. Il sera réglé intégralement en numéraire et représente un rendement de 7,3% au cours de ce matin, peu avant 10h. Vivendi s'affiche d'ailleurs en tête du palmarès du CAC40 aujourd'hui, avec un hausse de 3,5%.

Reste que le titre risque d'têtre balloté au gré des épisodes du feuilleton judiciaire aux Etats-Unis. Vivendi annonce avoir provisionné 550 millions d'euros au 31 décembre 2009 pour faire face à ce risque, un montant significativement inférieur aux quelque 6,6 milliards d'euros réclamés par les plaignants. Affaire à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche