Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:49

Comment Netgem a-t-elle résisté à la baisse du marché ? Plutôt bien, à vrai dire ! Voici quelques éléments qui expliquent pourquoi.

 

Le 15 avril dernier, le CAC40 clôturait la séance sur un niveau de 4.065,65 points, qui semble aujourd'hui un lointain souvenir. tandis que Netgem valait à l'époque 3,67 euros. Depuis, l'indice a connu un plus bas situé 19,1 % au-dessous de ce niveau, alors que l'action du fabricant de décodeurs de télévision sur ADSL a perdu jusqu'à 25,3% : la rançon de la volatilité souvent propre aux small caps.

 

Mais le titre s'est bien repris depuis, il cote aujourd'hui à 9% seulement au-dessous du cours de la mi-avril, alors que l'indice CAC40 affiche encore un retrait de 12,5%. Il est vrai que Netgem continue de bénéficier d'un newsflow positif, c'est-à-dire que les nouvelles qui se succèdent concernant la société restent favorables.

 

D'abord, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2010, justement publié à la mi-avril, au plus haut du marché, apparaît très bon, même s'il est fortement "dopé" par le montant de la vente de la licence du logiciel Netgem à SFR, qui ne sera pas récurrent. Malgré le détachement de l'activité VideoFutur, le volume d'affaires du trimestre a atteint 46,9 millions d'euros, soit une hausse de 24% en un an. Voilà qui permet d'augmenter le dividende ordinaire de 10%, à 11 cents. Il sera versé le 10 juin.

 

Alors que la fin du contrat avec SFR est une épée de Damoclès mais que 2010 et 2011 sont des années de sursis pour le fournisseur, Netgem peut aussi se féliciter du démarrage, comme prévu, du projet T-Box de Telstra. L'opérateur australien expérimente depuis 6 mois cette "box" basée sur la technologie Netgem et a annoncé le 1er juin le lancement du produit à l'échelle nationale. Equipé d'un disque dur de 320 gigaoctets, le décodeur sera commercialisé au prix de 299 dollars australiens (environ 205 euros) et permettra aux clients de lire sur leur télévision les contenus vidéo gratuits d'internet aussi bien que les chaînes de télévision payantes et le catalogue de 1.300 films de BigPond, filiale de Telstra.

 

On suivra attentivement les développements de ce nouveau business australien de Netgem, qui pourrait enfin faire décoller très significativement la part internationale du chiffre d'affaires, qui reste limitée à moins de 8% du total du groupe malgré la croissance des derniers trimestres.

 

Enfin, en récompense de la liquidité retrouvée du titre depuis décembre dernier, Netgem vient d'être admis au sein de la version light du SRD : on peut désormais acheter le titre à découvert, mais non le vendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche