Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 20:16

Le portail Internet dédié à la famille a vu son chiffre d'affaires reculer de7,2% au premier semestre. Dans le même temps, les résultats virent au rouge, avec une perte nette de 0,6 million d'euros.

 

Flashback ! Le 7 avril dernier, un internaute dénommé Pierre nous interpelait sur le présent site, nous accusant sans détours de ne pas être "objectifs" avec Notrefamille.com, qu'il qualifiait de "valo Internet la mieux gérée d'Alternext". Ce redresseur de torts intervenait en réponse à ce billet publié le même jour. Ce jour-là, le titre clôturait la séance en hausse de 17%, à 10,30 euros, suite à l'annonce d'une augmentation de capital réalisée au prix de 13 euros, soit nettement au-dessus du cours de Bourse, un miracle du à la "super-défiscalisation" ISF. Notre "subjectivité" nous poussait alors à considérer ce rebond comme fragile. Et notre internaute d'enfoncer, à l'époque, le clou : "vous aurez l'air malin quand elle sera à 30 EUR dans 2 ans..."

 

Cher Pierre, si vous le voulez bien, laissez-moi vous dire que notre RDV du 7 avril 2012, scrupuleusement noté dans notre agenda, tient toujours. Depuis le 7 avril, c'est plutôt newsfinance.fr qui aurait tendance à marquer des points face à Pierre que l'inverse. En effet, même avec le rebond constaté aujourd'hui (mardi), le titre Notrefamille.com a dégringolé de 26,7% entretemps. Et cela pourrait s'agraver demain au vu des résultats peu encourageants du premier semestre.

 

Un semestre médiocre. Notrefamille.com est peut-être une société "bien gérée", mais les faits sont têtus ! La société a ainsi connu un recul d'activité de 7,2% sur les six premiers mois de l'exercice 2010, à 5,12 millions d'euros. Les trois segments d'activité de la société ont contribué à ce recul : la vente en ligne, les services payants (généalogie) et la publicité. C'est pourtant pour développer ce dernier pôle que la société avait décidé d'internaliser sa régie, constituant une équipe de 4 personnes. Cela a contribué à l'augmentation des frais de personnels (+44,6% par rapport au premier semestre 2010). D'où un résultat d'exploitation qui vire au rouge (-0,6 million d'euros, contre +0,2 au premier semestre 2009).

 

Une audience de moins en moins valorisée. Ce qui peut sembler inquiétant, c'est que cette baisse d'activité intervient malgré une hausse de 30% de l'audience, dopée par les acquisitions réalisées en 2009 (santeguerir.fr, Mediadico). En d'autres termes, la baisse d'activité intervient en dépit d'un effet périmètre positif.

 

En juillet, la société a procédé à une nouvelle acquisition, celle de la petite société lavalloise Archimaine, spécialisée dans la numérisation et l'archivage électronique (1,4 million d'euros de chiffre d'affaires). Aucune prévision n'est donnée pour la suite de l'exercice et Notrefamille doit encore démontrer sa capacité à renouer avec la croissance. La société peut en tout cas se prévaloir d'une situation financière saine (7,7 millions d'euros de trésorerie au 30 juin). Mais le modèle de développement reste en question.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche