Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 09:13

Qu'il est loin le temps où le site de rencontres déchaînait les passions ! Après avoir cherché preneur vainement fin 2010, Meetic fait l'objet d'une OPA à 15 euros par titre de la part de son premier actionnaire, l'américain Match.com.

 

En octobre 2005, le temps des introductions en bourse battait son plein et Meetic était la coqueluche du moment. Au Pavillon Gabriel, la réunion d'introduction avait fait salle comble, contrastant avec la relative indifférence avec laquelle le marché accueillait EDF, à quelques semaines d'intervalle. Résultat : l'introduction en bourse était sursouscrite 12 fois, signant un des beaux succès de l'année.

 

Aujourd'hui, le prix d'introduction de 22,30 euros semble bien loin. C'est à 15 euros qu'est libellée l'OPA qui vient d'être lancée sur la société, soit près de 33% au-dessous (à titre de comparaison, le CAC40 a reculé de 12,3% sur la période). Après avoir tenté sans succès de chercher un acquéreur fin 2010, Meetic fait ainsi l'objet d'un intérêt au rabais de la part de son premier actionnaire, Match.com. Celui-ci était entré au capital de la société fondée par Marc Simoncini en juin 2009 en échange de l'apport de ses activités européennes à Meetic.

 

Match.com, qui détient 27% du capital avant l'offre, se propose donc d'acheter le solde à 15 euros par action, soit 11,6% au-dessus du dernier cours coté : une prime d'autant plus modeste que le titre Meetic a connu un accès de faiblesse en mai dans la foulée de trimestriels décevants et affiche un recul de 17% depuis janvier.

 

Certes, cette offre ne signifie pas la fin de la vie boursière de Meetic. Match.com détiendra au moins 43% du capital après l'offre, Marc Simoncini ayant prévue d'apporter 16% de ses parts. Mais le titre ne pourra pas être retiré de manière obligatoire, le patron historique conservant 7% des parts.

 

Reste que, dans un contexte de concurrence accrue et multiforme, le redressement de la société, en perte au premier trimestre 2011, ne va pas de soi. Et, pour les actionnaires, l'espoir d'une contre-offre plus généreuse semble illusoire,la présence déjà significative de Match.com au capital entravant toute initiative d'un tiers.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche