Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 12:59

bopCommercialiser des produits destinés à des gens insolvables ? L'idée semble incongrue. Pourtant, les entreprises commencent à s'intéresser au "bas de la pyramide".

"Il faut prendre l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire chez les pauvres ! D’accord, ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais il y a beaucoup de pauvres", écrivait l'acerbe humoriste Alphonse Allais, mort en 1905. Dans la réalité, il semble difficile pour les sociétés à but commercial de développer des offres à destination de personnes dont la solvabilité à court terme est très précaire. Si la pauvreté la plus extrême (les individus vivant avec moins d'1,25 dollar par jour) a eu tendance à diminuer ces dernières années, notamment du fait de la croissance forte dans les pays émergents, une majorité de la population mondiale (4 milliards d'individus) vit toujours avec moins de 7 dollars par jour.


Les pauvres consomment aussi

Et pourtant, il s'agit là d'un vivier immense de consommateurs potentiels. Et si leur situation actuelle reste difficile, le développement spectaculaire de certaines économies, Chine en tête, montre qu'il n'y a pas de fatalité. En ignorant les pauvres, les entreprises commettent une erreur : c'est du moins ce qu'estiment les théoriciens du BoP, pour "Bottom of the Pyramid", dont C.K. Prahalad, auteur en 2004 d'un des premiers ouvrages sur le thème. Lire la suite sur Yahoo Finance

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Economie - Marchés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche