Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 15:52

Les « 14 meilleures actions pour jouer le boom du schiste aux USA » : tel était le titre d’un article de  Business Insider daté du 10 septembre et reprenant les objectifs de cours des spécialistes d’UBS sur 14 sociétés actives dans le secteur. Certes, le potentiel de hausse que prévoyaient alors les analystes de la banque n’étaient pas délirants et certaines actions les ont atteints, et même rapidement parfois.


Mais si on fait aujourd’hui le bilan du parcours de ces 14 actions, à la lumière des derniers développements et du plongeon du cours du pétrole, que personne n’attendait aussi violent, on voit qu’un seul titre, EOG Resources cote actuellement à un niveau plus élevé qu’alors (et seulement de 6%). En moyenne, les titres mis en valeur par UBS ont reculé de 22%, les plus fortes baisses étant enregistrées par Continental (-36%), Range Resources (-34%) et Apache (-34%). Les raisons de cette dégradation du secteur sont assez évidentes, le recul des prix du pétrole venant rogner les marges de ces acteurs, dont le prix d’extraction est supérieur à celui du pétrole moyen-oriental.

 

Voilà qui illustre l’intérêt de la stratégie qu’avait proposé le fournisseur d’ETF Source pour permettre aux investisseurs européens de mise sur le pétrole non conventionnel américain. Plutôt que de leur fournir un outil d’investissement dans les compagnies pétrolières, l’ETF Source Morningstar US Energy Infrastructure MLP UCITS ETF leur propose d’investir dans des fournisseurs d’infrastructures (pipelines, capacités de stockages), au modèle économique moins risqué et bénéficiant du rebond de la production de pétrole outre-Atlantique. Sur la même période que celle analysée plus haut, ce produit a délivre une performance positive de 6%. Pas mirifique mais le capital a au moins été protégé !

 

Ce qui peut sembler plus curieux dans la période actuelle, c’est que le marché des actions en général souffre de la baisse du pétrole, pourtant synonyme de baisse des coûts pour de nombreuses sociétés et même pour les ménages. Il y a sans doute plusieurs raisons à ce mouvement un peu contre-intuitif. Tout d’abord, cette baisse des prix trahit une économie mondiale plus faible qu’attendu, y compris en Chine. Personne ne doute que l’objectif officiel de croissance de l’ordre de 7% soit atteint, mais personne ne sait vraiment si les chiffres chinois ont une quelconque valeur. Pour sa part, Geoff Blanning, responsable de la gestion matières premières chez Schroders, n’hésite pas à affirmer qu’ « il n’y a pas de croissance en Chine ». Je l’ai entendu moi-même il y a quelques semaines ! Autre facteur inquiétant : le pétrole est le secteur le plus représenté au sein des obligations américaines à risque (high yield). Le marché semble craindre une remontée du taux de défaut, notamment pour certaines compagnies ayant des modèles économiques très axés sur l’endettement, ce qui pourrait mener à la fragilisation de certains établissements financiers américains « englués » dans le pétrole, comme BOK Financial, qui est exposé au secteur pour près de 20% des prêts accordés. Mais sans doute les investisseurs se souviennent-ils aussi de la dernière crise financière du 20e siècle, la crise russe de 1998 : une séquence précédée par la crise asiatique et qui avait entraîné un défaut de la dette russe et contribué à la quasi-faillite du hedge fund LTCM, avec de mémorable secousses boursières à la clé. Or, il est clair que le pays de Vladimir Poutine est un de ceux qui ont le plus à souffrir d'un pétrole bon marché. Si Forbes refaisait aujourd'hui son classement des personnalités les plus puissantes de la planète, Vlad tiendrait-il encore la dragée haute à Obama ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Economie - Marchés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche