Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:52

poweo-CA-rex-04-09.jpg
(cliquer sur le graphique pour agrandir)

En un an, le CAC40 a grimpé de 45% ! Autant dire que les valeurs qui sont à leur plus bas sur 52 semaines ne sont pas légion. C'est le cas de l'énergéticien Poweo, qui s'apprête à publier la plus lourde perte de sa jeune histoire.

(newsfinance.fr) - C'est le graphique qui fait mal ! Il montre que le développement prodigieux de l'activité du fournisseur alternatif d'électricité Poweo s'accompagne de pertes de plus en plus lourdes. En 2008, la perte d'exploitation avait à peine diminué, à 21,7 millions d'euros, malgré une croissance de 59% du chiffre d'affaires. En 2009, l'activité a un peu fléchi (-2,2%), mais Poweo s'apprête à annoncer, le 18 mars prochain, une perte d'exploitation très importante, de l'ordre de 85 millions d'euros.

Certes, c'est souvent le lot des entreprises en développement de devoir poursuivre leurs investissements de manière massive alors que le niveau d'activité n'ets pas encore satisfaisant. On peut se souvenir des pertes abyssales générées par Amazon au début de son existence : elles n'ont pas empêché la société de devenir le roi des magasins en ligne, avec 24,5 milliards de dollars de facturations et 900 millions de dollars de bénéfices en 2009 !

Il n'en reste pas moins que le flou est de mise chez Poweo : loin d'être concentré sur le développement à tout crin de l'activité, la société évoque même une "décroissance volontaire" des ventes aux grands comptes, dans l'attente de la réforme du marché de l'électricité, "espérée" début 2011. On sait que ce genre d'affaires peut prendre du retard et l'on peut évidemment compter sur le lobbying actif d'EDF pour défendre sa part du gateau.

En attendant, cette société encore toute jeune (elle a été fondée en juin 2002 par Charles Beigbeder) connaît déjà les affres des restructurations : recentrage sur le coeur de métier,  plans d'économies et d'optimisation, possibles cessions.

Il est vrai que, si Poweo a à l'actif de son bilan une trésorerie brute de 110 millions d'euros, elle souffre d'un endettement financier plus que conséquent. Au 30 juin 2009, il atteignait 325 millions d'euros, soit 119% des fonds propres. Autant dire qu'une nouvelle dégradation de l'activité pourrait amener l'entreprise à envisager une augmentation de capital.

C'est ce que semble craindre le marché. Le titre Poweo dégringole aujourd'hui de 7,2% à 11,20 euros (10h50), la plus forte capitalisation d'Alternext marquant ainsi la plus forte baisse de ce marché. Et Poweo partage aujourd'hui avec Ubisoft la particularité peu enviable de toucher un nouveau plus bas sur 52 semaines, enregistrant un repli de 25% sur la période. Un véritable camouflet quand on sait que le CAC40 s'est envolé de 45% dans le même temps !

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche