Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 15:44

parrot.pngC'est bien connu, les sociétés françaises ne savent pas exporter. Et quand elles sont dans la technologie, je ne vous parle même pas, ma bonne dame ! Ceux qui cultivent les idées reçues devraient cependant jeter un oeil aux activités de Parrot.

La France ne représente en effet que 6% du chiffre d'afffaires de la société qui a atteint 241,7 millions d'euros en 2010, soit une hausse de plus de 43% par rapport à l'année précédente. Et le chiffre 2011, qui sera connu le 15 février prochain, devrait être du même acabit que celui de 2011.

Et c'est rentable, tout ça ? Affirmatif : la marge nette après impôt était de 11,5% en 2010. Mieux encore, la société dispose d'une assise financière très solide, avec une trésorerie nette de dette qui atteignait 111,8 millions d'euros à fin septembre 2011. De quoi la mettre à l'abri des caprices des banquiers.

Parrot, c'est avant tout le roi des équipements de téléphonie mains libres destinés à être intégrés direcement dans les véhicules automobiles. Un segment d'activité en croissance et très intéressant car les clients sont les constructeurs automobiles ou les fabricants d'autoradios, au travers de contrats offrant une récurrence forte. Les solutions Parrot équipent ainsi les véhicules Renault, Peugeiot, Citroën, Nissan, Fiat, Ford, Volkswagen ou encore Audi. Ja, französische Qualität ! Et quand James Bond téléphone, c'est encore Parrot qui est à l'ouvrage : les solutions de connectivité du français a été retenue pour l'équipement de la nouvelle Aston Martin One-77, qui apparaitra dans Skyfall, le prochain film inspiré du célèbre agent secret. Un marché petit en volume, mais fort en crédibilité !

Parrot commercialise aussi des kits bluetooth autonomes. Plus généralement, la société se veut un spécialiste des produits multimédias innovants. Elle a ainsi imaginé avec le designer Philippe Starck des enceintes audio haut de gamme à couper le souffle, tant par leur design que leur son ou... leur prix ! Mais si la contribution de tels produits au chiffre d'affaires restait anecdotique, celle de l'AR Drone, ce petit quadricoptère ludique pilotable via un iPhone l'est moins. Il a représenté à lui seul près de 10% du chiffre d'affaires 2010 de la société, alors qu'il n'avait été lancé qu'en septembre de cette année-là, dopant la division multimédia du groupe.

Un bel historique de croissance, une rentabilité solide (54,4% de marge brute au troisième trimestre 2011), des innovations plein les tiroirs et de quoi les financer... oui, on l'aime, cette techno à la française qui se pense en plein Paris, au bord du canal Saint-Martin.

On ne s'étonnera guère de voir Parrot parmi les valeurs en forme de ce début d'année (près de 25% de progression depuis le 1er janvier). Le rebond n'est peut-être pas fini car le titre n'est pas cher : il se paie sur une valeur d'entreprise d'environ 5,4 fois le résultat d'exploitation. Décidément, la techno française n'a pas la cote, et ce n'est pas toujours mérité !

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche