Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 17:56

Mi-janvier, la publication d'un chiffre d'affaires 2013 quasiment étale, à 81,3 millions d'euros, avait suscité le doute, le titre Netgem retombant alors près du seuil des 2,70 euros. Il est vrai que la publication reste difficile à lire. La hausse du chiffre d'affaires international, qui représente aujourd'hui les deux tiers de l'activité, a presque exactement compensé en 2013 le recul de 35% du chiffre d'affaires français. Mais on peut se demander si le spécialiste de la télévision connectée, avoir avoir vécu une situation de forte dépendance vis-à-vis de son client SFR, n'est pas aujourd'hui dans une situation similaire avec l'australien Telstra, de loin son plus important client actuel.

 

Certes, le discours de la société reste optimiste avec des premiers chiffres encourageants sur son offre de VOD en France et le récent rappel de son objectif de doublement de chiffre d'affaires à l'international entre 2011 et 2014, ce qui laisse entendre des facturations de plus de 90 millions d'euros à l'étranger cette année.

 

Quoi qu'il en soit, le titre est vite sorti de sa léthargie post-CA 2013. En deux semaines de bourse, il s'est apprécié de 16,5%, revenant à 3,17 euros en clôture ce vendredi soir. Surtout, après une année 2013 qui a été la moins active de toute l'histoire boursière de Netgem, commencée en 2000 (moins de 4% du capital ont changé de mains l'an dernier), les volumes repartent modestement à la hausse. Grâce au petit coup de fièvre de mercredi, 464.000 titres environs ont été échangés cette semaine : la plus grosse activité hebdomadaire sur Netgem depuis mars 2012. Avec l'ouverture prochaine des PEA PME, auxquels la valeur est indubitablement éligible, cette tendance pourrait se poursuivre. Avec son bon niveau de rentabilité et sa trésorerie nette de 51 millions d'euros et un potentiel de développement encore inexploité, Netgem ne demande après tout qu'à être redécouverte. Surtout que son statut de valeur de rendement (4,4% au cours actuel en cas de maintien du dividende) lui confère un profil rendement-risque attrayant.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche