Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 17:52

La valorisation du groupe chimique a été multipliée par 7 en un an. On peut dire que Rhodia a surpris son monde, car les analystes suivant la valeur n'auraient pas parié sur un tel rebond.


(newsfinance.fr) - Le 27 février 2009, alors que le titre Rhodia avait clôturé la veille à 2,84 euros, Crédit Suisse maintenait son avis à "sous-performance" sur le titre, avec un objectif de 2,50 euros. L'analyste considère alors qu'il ne faut pas payer l'entreprise plus de 2,4 fois les bénéfices qui viennent d'être annoncés au titre de 2008, ce qui peut sembler particulièrement timoré ! Le marché, cependant, lui donnera brièvement raison, le titre marquant un plus bas annuel à 2,02 euros, le 9 mars. Mais, dès le 2 avril 2009, il refranchit la barre des 3 euros.


Six jours plus tard, le titre vaut 3,33 euros lorsque Natixis, qui n'avait pas autant cédé au pessimisme auparavant, indique dans une note que le premier  trimestre 2010 devrait être le point bas, le deuxième étant appelé à marquer une amélioration. Le raisonnement est correct : Rhodia subira 134 millions d'euros de perte nette au premier trimestre, 40 millions seulement au deuxième. Mais la conclusion de l'analyste est déconcertante : il abaisse son objectif de cours de 5,25 euros à 4,25 euros.

Mauvais calcul, mais l'honneur est sauf, car la recommandation reste à l'achat. Le titre touche les 4,25 euros en une semaine (le 15 avril) et fonce directement jusqu'à la barre des 7 euros, début juin, avant de corriger. Fin juillet, en amont de la publication du deuxième trimestre, l'analyste de Natixis profite de ladite correction pour relever à 7 euros son objectif. Bien vu, car le deuxième trimestre rassure le marché et déclenche une nouvelle phase de hausse.

Pendant ce temps, Crédit Suisse court après le titre ! Fin juillet 2009, il fixe un objectif à 4,50 euros quand le titre en vaut 5,76. Début septembre, il conseille une prise de profits (qu'il n'aura pas contribué à faire faire aux investisseurs) avec un nouvel objectif de 6,80 euros. Rhodia se paye alors environ 8 euros et c'est encore raté ! Le titre a encore doublé depuis.


Durant la crise, la valorisation de Rhodia  a sans douté été victime de son passé sulfureux et de son image de société éternellement en restructuration. Pourtant, l'année 2009 se solde par une perte nette de 132 millions d'euros. Rien à voir avec les déficits abyssaux de 2004 et 2005 (plus de 600 millions d'euros pour chacun de ses exercices). Et le dernier trimestre a même vu un retour aux bénéfices. Bravo à ceux qui ont cru à un tel retournement il y a un an... ils ont multiplié par 7 leur investissement.... +598,6% pour être plus précis !

Ceux qui ont préféré la valeur suivante n'ont fait, eux, que "fois cinq".

Accéder à la valeur suivante.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche