Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 15:17
Le titre Spir Communication plonge de plus de 16% ce vendredi après l'annonce d'une perte nette de 92,9 millions d'euros en 2009. Un plongeon plus sévère que prévu, qui s'explique par la mauvaise tenue du pôle presse, des charges de restructurations et des dépréciations d'actifs.

Spir ca poleFaut-il encore l'appeler un groupe de presse ? Spir Communication est organisé en deux grandes divisions : un pôle média regroupant des journaux et des sites d'annonces généralistes ou spécialisés (immobilier, automobile) et un pôle de distribution d'imprimés qui, depuis peu, fait aussi de la distribution de colis.

Jusqu'en 2008, le pôle média était encore dominant (voir graphique) mais l'effondrement de son activité en 2009, contrastant avec la bien meilleure tenue de la distribution, le fait désormais passer au second rang.

Le pôle média de Spir Communication souffre beaucoup du basculement du marché des petites annonces vers le support internet, plus réactif et ne posant pas de problèmes d'emplacement. La partie presse représente encore l'essentiel du chiffre d'affaires du pôle média (193,7 millions d'euros sur 245,1 millions en 2009), mais affiche un violent recul de 33,5% sur l'année.

La progression du chiffre réalisé sur internet (+12,3%, à 51,4 millions d'euros) ne compense que très insuffisamment cette décrue, malgré le beau succès du site d'annonces généraliste leboncoin.fr, dont l'activité a été quasiment multipliée par 4 en 2009, à 16,4 millions d'euros (Spir Communication ne consolide que 50% de ce chiffre, le site étant une société commune avec le suédois Schibsted). Au total, le pôle média a subi une perte opéreationnelle de 34,8 millions d'euros en 2009.

L'autre division a fait bien meilleure figure. Le chiffre d'affaires du pôle distribution a ainsi progressé de 6,1% l'an dernier, à 332 millions d'euros. Pourtant, les bénéfices ne suivent pas la même tendance, le résultat opérationnel courant reculant de 29,4%, à 11,1 millions d'euros. La progression des résultats de l'activité classique de distribution d'imprimés publicitaires (+17,2%) a en effet été effacée par le creusement des pertes de l'activité colis (8,7 millions de pertes en 2009) : les volumes sont en augmentation de 44%, mais les coûs de développement restent élevés.

Au niveau du groupe, la perte d'exploitation courante atteint 16,7 millions d'euros. Mais le groupe a aussi engagé un vaste plan de restructurations et notamment procédé à des suppressions d'effectifs massives, ce qui occasionne 31,4 millions d'euros de charges exceptionnelles. Pour couronner le tout, il a du procéder à une dépréciation d'actifs de 26 millions d'euros, notamment sur la participation dans S3G, d'où la lourde perte nette de 92,9 millions d'euros.

Le management envisage pour l'exercice en cours un chiffre d'affaires globalement stable et un retour à l'équilibre d'exploitation courant. Reste qu'il doit encore financer cette année une partie des restructurations cette année et que sa situation financière est tendue. La trésorerie à l'actif du bilan n'est que de 2 millions d'euros et l'endettemenet net (111,6 millions d'euros) représente 74% des fonds propres.

L'entreprise tente de redynamiser son pôle presse, mais cela lui sera dificile alors que la page des restructurations semble loin d'être tournée pour Spir Communication.

Vers 15h15, le titre abandonne 14,4%, à 19,69 euros, dans un volume 7 fois supérieur à la moyenne des échanges. C'est la plus forte baisse du SBF250 aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche