Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 19:25

Le gadin boursier du jour est à mettre au compte de Tekka avec un plongeon de 41,5% : un sérieux coup de poing à la mâchoire pour le spécialiste des implants dentaires, qui avait été la première vraie introduction en Bourse de l'année 2011 à Paris. Explication.

Le 19 janvier dernier, alors que la société venait de déposer son document de référence auprès de l'Autorité des marchés financiers, nous avertissions nos lecteurs du risque lié à cette introduction en cours, du fait notamment d'un bilan fragile (Tekka veut croquer la Bourse à pleines dents). Quelques semaines plus tard, le succès mitigé de l'opération démontrait que nos doutes étaient partagés par le marché.

Au lieu des 15 millions d'euros espérés, la levée de fonds plafonnait à 11 millions, ce qui jetait déjà un sérieux doute sur les prévisions financières de l'analyste de Bryan Garnier, communiquées lors des opérations de placement des titres.

Vendredi dernier, après Bourse, Tekka a publié ses résultats annuels 2010/2011 et la déception est en effet sévère : le chiffre d'affaires annuel est certes en progression de 23%, à 15 millions d'euros, mais est nettement en deçà des 15,5 millions d'euros espérés. Surtout, le résultat net est en perte de 3,7 millions d'euros, à comparer à une prévision de -0,8 million pour Bryan Garnier (en janvier dernier).

La conséquence ? Un lundi noir pour Tekka, qui abandonne 41,55% aujourd'hui, à 5,05 euros, dans un volume supérieur à 100.000 titres. Depuis l'introduction, la chute du cours atteint ainsi 53,5%.

Engagée dans une internationalisation tous azimuts, Tekka invoque un chiffre d'affaires "implants dentaires" (sa principale activité) inférieur aux attentes en France, ce qui semble curieux, dans la mesure où la visibilité y semblait assez bonne.

Il y a six mois, Tekka se présentait comme une valeur en pleine croissance, la voici déjà en pleine restructuration. L'ambitieux plan de développement international risque de subir un sérieux coup de fraiseuse car l'objectif numéro un est désormais l'amélioration de la rentabilité. Car Tekka ne pourra soutenir longtemps son niveau actuel de "cash burn". Au 31 mars, la trésorerie atteignait 7,9 millions d'euros contre 0,2 million un an avant (alors qu'entretemps, la société a levé 11 millions !). Pis, Tekka annonce que sa trésorerie a encore diminué depuis la clôture de l'exercice et que les pertes seront plus lourdes encore au premier semestre de l'exercice 2011/2012.

Tekka va ainsi se voir contraint à renégocier ses lignes de financement : un comble pour une société qui vient de faire un appel au marché significatif. Quant aux petits porteurs, ils n'ont plus qu'à ronger leur frein.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche