Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 21:53
gameloftL'éditeur de jeux vidéos sur mobiles a plongé de 11,3% aujourd'hui, après avoir publié un chiffre d'affaires 2009 inférieur de 7% aux attentes du consensus. La valorisation est importante au regard de perspectives assez floues.

Le chiffre d'affaires de Gameloft a progressé de 11% en 2009, à 122 millions d'euros. Cette performance est somme toute honorable, mais le rythme de croissance à deux chiffres enregistré au cours des trois premiers trimestres a été brutalement rompu au quatrième, avec un chiffre d'affaires en recul de 6% sur la période, à 31,8 millions d'euros.

Certes, ce recul tient compte de l'arrêt, en janvier 2009, de l'activité de vente de boîtes de jeux pour consoles. Mais, même en corrigeant les données de ce facteur, la croissance du quatrième trimestre se limite à 7%, ce qui témoigne bien d'un ralentissement.

Cela ne remet pas en cause l'amélioration de la rentabilité d'exploitation : avant impact des stock options, elle devrait atteindre 8 à 9% du chiffre d'affaires au titre de 2009, contre 3% en 2008.

Reste que la déception sur le chiffre d'affaires de Gameloft a été cruellement ressentie en Bourse aujourd'hui, le titre marquant la plus forte baisse du SBF250 et plongeant de 11,28%, à 3,46 euros. Il est vrai que, à plusde 33 fois le bénéfice d'exploitation 2009, la valorisation est tout sauf bon marché.

L'analyste d'Aurel ETC Pollak a abaissé son objectif de cours de 4,2 euros à 3,9 euros ce matin, et son opinion de "acheter" à "conserver". Celui de Natixis a au contraire relevé son objectif... mais il partait de bien plus bas ! Il valorise désormais Gameloft à 2,3 euros par action, ce qui laisse encore un potentiel de baisse de 33,5% après le "gadin" enregistré ce mercredi.

Pour 2010, l'entreprise envisage une progression de son chiffre d'affaires comme de ses résultats, mais se garde bien de la chiffrer, même approximativement. Certes, Gameloft bénéficie du développement de téléphones de nouvelle génération, plus aptes à servir de plateformes de jeu, comme l'iPhone. Le fameux terminal d'Apple a représenté pour l'éditeur un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros au quatrième trimestre (+115%) et représente ainsi 22% de l'activité de Gameloft sur cette période.

Mais l'émergence des smartphones' peut aussi constituer un risque pour le Français. Il disposait de solides barrières à l'entrée sur les générations précédentes de téléphones alors que la concurrence pourrait être plus vive sur ces nouvelles plateformes.

Les analystes tablent sur un chiffre d'affaires 2010 de l'ordre de 132 millions d'euros. Gameloft pourrait donner ses propres estimations le 23 mars prochain, à l'occasion de la publication des résultats complets de l'exercice 2009. D'ici là, le titre pourrait continuer d'être chahuté, compte tenu de sa valorisation élevée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche