Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 12:40

Décidément, l'année commence en fanfare pour Netgem. Le titre a déjà progressé de 17% depuis le 1er janvier et il a même franchi brièvement ce midi le seuil des 5 euros.

Depuis la terrible année 2001, Netgem n'a touché ce cours que lors de cinq séances boursières, dont quatre en avril 2006 et... aujourd'hui ! En 2006, le cours avait culminé à 5,59 euros exactement. Un niveau qui pourrait être atteint rapidement à ce rythme.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 11:41

triganoAu premier trimestre de son exercice 2009/2010, le spécialiste des camping-cars et caravanes a vu son activité fléchir de 3,7%, à 171 milions d'euros, soit un niveau un peu inférieur aux attentes. Mais le management vise une "progression sensible des ventes" sur l'année.

En effet, la légère déception enregistré sur le début d'exercice résulte plutôt de problèmes de production que d'un fléchissement de la demande. Au contraire, à fin novembre, le portefeuille de commandes de Trigano est en hausse de 15% en un an, et même de 33% pour la seule activité camping-cars. De quoi tabler sur une progression annuelle des ventes.

Le groupe a aussi diminué son profil de risque en réduisant son endettement de 145 millions d'euros en un an : il n'est plus que de 108 millions d'euros au 30 novembre 2009. Cela a été notamment permis par une nouvelle réduction des stocks de 20 millions d'euros au cours du trimestre.


Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 10:51

Le spécialiste du légume en conserve a entamé des négociations exclusives avec le fonds Butler Capital pour acquérir France Champignon, leader européen et numéro deux mondial... du champignon ! Une acquisition significative, si elle se confirme.

France Champignon dispose de 6 usines de France et en Pologne et représente un chiffre d'affaires de 212 millions d'euros, soit 13 à 14% du chiffre d'affaires de Bonduelle. La société réalise 80% de son activité en France et le solde en Allemagne. Après avoir connu une phase de pertes, elle est revenue à la rentabilité et un rachat par Bonduelle générerait des synergies significatives.

Les négociations devraient déboucher d'ici la fin février. En attendant, les analystes restent divisés sur le dossier Bonduelle. Si Gilbert Dupont fixe son objectif de cours à 99 euros (soit un potentiel de 24%), Natixis est bien plus négatif avec un objectif de 63 euros, soit 21% au-dessous de la valorisation actuelle.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 10:40

Alors que le site de rencontres a donné hier des objectifs 2010 en matière de rentabilité, le cabinet d'analyse Natixis Securities maintient sa défiance sur le titre, avec un objectif de cous fixé à 16 euros, soit 20% au-dessous du cours actuel.

L'analyste rappelle que, si Meetic annonce privilégier la croissance, la société ne donne toujours pas d'indications sur ses objectifs de croissance interne en 2010... et pas même concernant l'exercice 2009 ! Meetic est valorisé 7,6 fois l'excédent  brut d'exploitation 2010 estimé par l'analyste, un ratio supérieur à celui constaté lors des dernières transactions dans le secteur, People Media ayant été racheté par Match.com sur la base d'un chiffre de 6,9 fois.

Natixis maintient donc son opinion à "alléger" et valorise le titre à 16 euros.

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 23:17
Près d'un an après avoir annoncé le rachat des activités européennes de Match.com, Meetic, leader européen des sites de rencontres, se félicite de "l'absence de concurrence significative" sur son territoire d'activité.

Le groupe met le cap sur la croissance en 2010, année où il compte réaliser une marge brute (EBITDA) comprise entre 20 et 25% du chiffre d'affaires. Par ailleurs, il chiffre entre 10 et 15 millions d'euros les économies de coûts liées à l'intégration de Match.com et compte les utiliser pour financer sa croissance.

Meetic mise sur une segmentation de ses activités entre son traditionnel métier de dating (rencontres ciblant un public de trentenaires), le matchmaking ou rencontre par affinités pour un public plus senior, et le nouveau site communautaire Peexme, destiné aux 18-25 ans.

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 19:44
Dans notre article du 11 septembre, nous évoquions la probabilité de voir Akka Technologies annoncer de nouvelles acquisitions dès le premier trimestre 2010. C'est d'ores et déjà chose faite !

La SSII vient en effet d'annoncer le rachat d'une toute petite société, Real Fusio, spécialisée dans les technologies 3D qui travaille notamment pour Airbus, et surtout de EKIS, entreprise qui compte 270 salariés et représente un chiffre d'affaires annuel de 26 millions d'euros, soit environ 8% de chiffre d'affaires additionnel pour Akka Technologies.

EKIS est spécialisée en sureté de fonctionnement, ingénierie documentaire et soutien logistique intégré, et devrait voir sa rentabilité s'améliorer en 2010 après une période difficile. Elle compte parmi ses clients des grands noms de l'industrie française, comme Alstom, Areva ou Peugeot.

Cette double acquisition permet à Akka Technologies d'élargir sa palette de technologies. Le groupe publiera le 11 février son chiffre d'affaires annuel, qui devrait s'établir aux alentours de 340 millions d'euros.

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 17:15
Après deux années éprouvantes, Ubisoft commence 2009 sous de meilleurs auspices, grâce au succès retentissant d'un certain film hollywoodien...

D'ici quelques jours, James Cameron aura le privilège de voir deux de ses films aux deux premières places du palmarès des films ayant généré les plus fortes recettes de l'histoire du cinéma. Le premier, c'est évidemment le célèbre Titanic, sorti en 1997 et qui a totalisé plus de 1,8 milliard de dollars. Mais le récent Avatar, du même réalisateur, vient de franchir, un peu plus de deux semaines après sa sortie, le cap du milliard de dollars de recettes.

Avatar entre ainsi dans un club très fermé, puisque seuls 5 films ont réussi une telle performance. Rien qu'en France, il devrait enregistrer plus de 10 millions d'entrée. Ce lancement réussi est de bon augure pour les ventes du jeu vidéo lancé simultanément et bénéficiant également d'une technologie 3D très réaliste. L'objectif de ventes fixé par l'éditeur est de 4 millions de boîtes et cet éditeur n'est autre que le français Ubisoft, habitué aux collaborations cinématographiques puisqu'il avait déjà réalisé en 2005 le jeu King Kong, lié au film de Peter Jackson.

Tombé sous les 10 euros fin 2009, le titre retrouve logiquement des couleurs. Avec un rebond de près de 12% depuis le début de l'année 2010, il figure en deuxième place des sociétés du SBF120, derrière Eramet. Aujourd'hui, il grimpe encore de plus de 5%, dans des volumes importants (près de 3 millions de titres échangés, vers 17h).

Il est aidé en cela par un changement de recommandation favorable du courtier Oddo, qui recommande d'accumuler le titre avec un objectif de 12 euros. Rappelons qu'Ubisoft vise sur l'exercice qui sera clos fin mars un chiffre d'affaires de 104 milliard d'euros et une marge opérationnelle de 7%.

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 08:49

Netgem confirme ses ambitions asiatiques. La société vient d'annoncer la nomination de Pritam Misra au poste de directeur du développement commercial pour la région Asie-Pacifique.

Il sera basé à Singapour et a déjà travaillé en Asie pour des grands noms de la technologie (Nokia, IBM,...). Après le premier succès notable enregistré en Australie avec Telstra, le fabricant de décodeurs commence logiquement à se structurer dans la région.

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 18:43
bottom CAC

Pas de flight to quality en 2009 ! Par ce terme de "fuite vers la qualité", on désigne le mouvement habituellement constaté en période de crise des actifs les plus risqués vers les actifs les plus sûrs. Pourtant, l'an dernier,  les sociétés à forte visibilité sont plutôt... celles qui ont manqué le rebond.

Dans le "bottom 10" du CAC40 (les 10 sociétés de l'indice qui affichent la plus mauvaise performance), on trouve en effet nombre de valeurs défensives. Cela est à mettre sur le compte du fait que les craintes de dépression économique, qui ont surgi de manière particulièrement brutale fin 2008, ont considérablement diminué au cours de l'année 2009, le scénario du pire trouvaznt de moins en moins d'adeptes à mesure que les sociétés publiaient des résultats généralement en baisse, mais rarement catastrophiques.

Avec ses 189 millions de clients, généralement facturés sur la base d'un abonnement mensuel, France Télécom est certainement la société du CAC40 dont la visibilité financière est la plus élevée. En témoigne un objectif financier (un cash-flow organique de 8 milliards d'euros en 2009) sans cesse réitéré tout au long de l'année, malgré le contexte social difficile dont a souffert l'entreprise. Et pourtant, c'est elle qui marque le plus fort recul de l'indice (-14,8%), confirmant son statut de valeur de rendement (on peut l'estimer aux environs de 7,7% au total, en rappelant qu'un acompte a été versé début septembre).

Significativement, la troisième plus forte baisse est à l'actif (si l'on peut dire) de Vivendi, dont le principal métier , via SFR, est exactement le même que celui de France Télécom. Et le rendement devrait, là aussi, rester élevé... de l'ordre de 7%.

Dans les mauvais élèves de l'année passée, on trouve aussi d'autres valeurs réputés défensives : des utilities (GDF Suez, EDF, Veolia) mais aussi le champion de l'agro-alimentaire Danone. Pourtant, avec un chiffre d'affaires en très léger repli et un résultat net courant en hausse au premier semestre, la société n'a pas vraiment failli.

Finalement, les seules sociétés vraiment cycliques à figurer dans ce palmarès sont l'hôtelier Accor et le spécialiste des matériaux de construction Saint-Gobain, qui sont tout de même parvenus à inscrire une légère progression l'an dernier.


Partager cet article

Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 15:56
Après avoir acheté 4.000 nouveaux titres Valtech hier, le belge SiegCo, qui a lancé une OPA sur la SSII, détient désormais près de 12,4 millions de titres, soit 13,98% du capital.

Mais, suite à l'accord passé avec le management actuel de Valtech, qui a finalement approuvé le projet d'OPA relevé à 0,44 euros par action, SiegCo peut aussi compter sur l'apport de 5,3 millions d'actions supplémentaires. Ce qui lui permettrait d'ores et déjà de franchir les 20% du capital.



Partager cet article

Repost0