Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 23:01

Ipsos--1-.pngUne campagne présidentielle est la plus belle "page de pub" imaginable pour les différents instituts de sondage, qui livrent bataille sur le marché très concurrentiel des sondages politiques. Mais est-ce vraiment là l'essentiel de leur activité, ou plutôt une simple vitrine ?

On n'échappe pas aux sondages d'opinion, surtout en période électorale ! Ces dernières semaines, les Français ont ainsi été littéralement bombardés de sondages politiques, portant généralement une double "marque", celle du média les publiant étant accolée à celle de l'institut ayant mené l'étude. De tels partenariats peuvent être ponctuels, mais la fidélité est souvent de mise. L'IFOP travaille ainsi avec le Journal du dimanche sur un baromètre de popularité du président et du premier ministre depuis... 1950 ! Et le groupe a des liens assez forts avec d'autres médias du groupeLagardère, comme Europe 1 ou Paris-Match. 

Lire la suite :

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/o%C3%B9-est-le-vrai-business-des-instituts-de-sondage--.html

Partager cet article

Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 15:38

Ulule 5045b

 

En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées, disait en 1978 une campagne publicitaire de l'Agence pour les économies d'énergie. Si vous avez des idées, mais pas d'argent, essayez le crowdfunding !

Le crowdfunding (littéralement : financement par la foule) est une activité en plein démarrage en France. Son principe est assez simple et s'appuie sur la puissance du média internet : des porteurs de projets (artistiques,  technologiques, humanitaires, voire sportifs) mettent en ligne sur un site un descriptif de leur idée et les internautes visitant le site sont invités à financer collectivement les projets qui ont retenu leur attention, que leur porteur soit un ami, un ami d'ami ou... un parfait inconnu. Chacun donne en fonction de ses moyens, le tout fonctionnant sur le principe bien connu que les petits ruisseaux font les grandes rivières. L'acteur le plus emblématique du secteur est - évidemment ! - américain et s'appelle Kickstarter

Lire la suite sur Yahoo finance :

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/faites-financer-vos-id%C3%A9es-par-la-foule--.html

Partager cet article

Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 20:38

Gartner-tablettes.pngC'est du moins la prévision de l'institut d'études Gartner (118,88 millions, pour être plus précis), ce qui correspond à un doublement du marché en volume. Et Gartner estime que le volume de tablettes vendues pourrait atteindre 369 millions d'exemplaires en 2016.

Comme le montre le graphique, l'institut pense que l'iPad d'Apple va rester le modèle dominant du marché, même si sa part va aller en s'amenuisant (61,4% en 2012, puis 45,9% à l'horizon 2016) , sous l'effet du développement d'Android. Les ventes de tablettes opérant sous ce système Android (Google) devrait bondi de 120% dès cette année, à 37,9 millions d'exemplaires.

Gartner est plus circonspect sur le développement des tablettes fonctionnant avec le système Microsoft, estimant qu'il devrait s'en vendre moins de 5 millions cette année, ce qui représentera une part de marché à peine supérieure à 4%.

Ces prévisions viennent confirmer que le marché des tablettes est en plein boom, ces produits se substituant en partie aux ordinateurs portables. Voilà qui devrait faire l'affaire du français Archos, qui prépare son produit de neuvième génération, très attendu car sa conception s'annonce révolutionnaire. Lire à ce sujet notre article précédent.


 

 

Partager cet article

Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 14:25

Dans un récent article sur Tessi, nous évoquions le fait que le principal facteur de risque pour les résultats 2012 était un brusque effondrement du marché de l'or, après un bon de 150% environ ces cinq dernières années.

A ce titre, les récentes déclarations à Reuters de Philip Klapwijk, directeur de l'analyse "métaux" de GFMS, cabinet de conseils en métaux précieux, sont plutôt rassurantes ! Il prévoit en effet que l'or pourrait atteindre de nouveaux records au début de l'année 2013 et toucher ainsi le seuil des 2.000 dollars l'once, à comparer au plus haut de 1.920 dollars touché en septembre dernier.

Ce spécialiste envisage postérieurement un niveau plus raisonnable, avec le retour à la normale des politiques monétaires des principaux pays. En attendant, il croit que le niveau moyen du cours de l'or en 2012 pourrait excéder 1.700 dollars l'once (il est d'environ 1.650 dollars actuellement). 

Partager cet article

Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:45

teutons-jpg_103850.jpg

C'est une chose assez bien connue, l'Allemagne est le premier partenaire de la France. Pour autant, les échanges bilatéraux sont assez déséquilibrés. 

Nous sommes, et de loin, le premier client de nos voisins teutons : en 2009, la France représentait 10,1% des exportations allemandes, devant les Etats-Unis (6,7%). A l'inverse, ils ne sont plus notre premier client, titre qui revient aux Pays-Bas. Il représentent 12,2% des importations allemandes, contre 8,2% seulement pour la France, qui ne fait guère mieux que la Belgique (7,1%). Des chiffres tout de même étonnants compte tenu de la taille économique respective des deux derniers pays.

Lire la suite sur Yahoo Finance :

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/pourquoi-les-entreprises-fran%C3%A7aises-ont-du-mal-%C3%A0-vendre-en-allemagne.html

Partager cet article

Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 17:39

3S-Photonics 9299Ceux qui ont suivi les splendeurs et les misères de la bulle Internet se souviennent sans doute d'Alcatel Optronics, division d'Alcatel spécialisée dans l'optique mise en Bourse fin 2000 sous la forme d'actions "reflet" (titres donnant droit à "l'intérêt économique" de l'entité sans accès au capital). Après cette introduction boursière à 85 euros par titre, l'intérêt économique a rapidement décru, Alcatel Optronics représentant alors la moitié des pertes du groupe de télécoms. Et le parcours boursier a vite ressemblé à un tremplin de ski, avant un retrait du titre en 2003 à un prix environ 10 fois inférieur à l'introduction en Bourse.

Dans la foulée, Alcatel Optronics est alors vendue à l'américain Avanex, l'ancien directeur général d'Optronics, Philippe Brégi, devenant brièvement PDG d'Avanex France, avant d'être nommé au conseil de surveillance de Highwave Optical Technologies, start-up qui fut elle-même cotée en Bourse à la période de la bulle (souvenirs, souvenirs).

Faute de retrouver la rentabilité, Avanex a revendu sa filiale en 2007 au management et à l'investisseur Alexandre Krivine. La société s'appelle désormais 3S Photonics, a retrouvé la croissance et la rentabilité (50 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011) et revendique un statut de leader mondial dans les composants pour réseaux optiques sous-marins. 3S Photonics a aussi racheté Manlight...  l'ancien Alcatel Optronics. Que le monde est petit !

Désolés, chers boursicoteurs, cette société qui revient de si loin n'est pas cotée en Bourse ! Son actionnaire majoritaire est aujourd'hui Eurazeo. Mais dans trois ans, dans cinq ans, dans dix ans, qui sait ?

A lire aussi ce petit article que j'ai écrit pour le site internet de la région Île-de-France (car, oui, l'emploi industriel existe encore en France!).

http://www.iledefrance.fr/lactualite/economie-emploi/economie/industrie-3s-photonics-relocalise-dans-lessonne

 

Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 19:03

Le secteur du jeu vidéo "packagé" vient de connaître trois exercices consécutifs de baisse, avec un recul du marché de 10% en 2009, de 6% en 2010 et à nouveau de 6% en 2011.

L'analyste star du secteur, Michael Pachter, de Wedbush equity research, note toutefois des signaux laissant espérer une reprise. Ainsi, on a constaté un seul mois de hausse du marché en 2009, mais 3 en 2010 et 4 en 2011. Après tous ces faux départs, 2012 pourrait marquer une vraie reprise, même si celle-ci se fait attendre. En février, le marché des consoles s'est replié de 23% aux Etats-Unis, retombant à 464 millions de dollars, ce qui est essentiellement dû à un effet volume. Et mars devrait à nouveau être en berne, malgré le lancement de la console PS Vita de Sony. C'est du moins l'avis de Michael Pachter.

Côté jeux; le rebond devrait se faire attendre jusqu'en mai, mois où le programme de sorties s'annonce plus fourni après des mois de vaches maigres. Activision Blizzard lancera ainsi Diablo III, Ubisoft Ghost Recon : Futur Soldier, tandis que Take 2 sortira la version 3 de Max Payne, en attendant la nouvelle mouture de Grand Theft Auto.

Grâce à l'autre lancement de console attendu cette année, celui de la Wii U de Nintendo, Pachter espère un rebon du marché du jeu en 2011, mais se dit "prudemment optimiste". Rien n'est donc assuré !

Partager cet article

Repost0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 13:46

Après quelques nuages en 2011, la tendance reste au beau fixe pour le secteur du solaire, comme pour l'éolien ou les biocarburants. Mais qui sera le gagnant de la bataille de l'énergie propre ?

Au firmament des énergies renouvelables, le soleil n'a guère brillé l'an passé, du moins en apparence. Relativement peu médiatisée de ce côté-ci de l'Atlantique, la faillite du fabricant de Solyndra a fait grand bruit aux Etats-Unis, et pas seulement parce qu'elle s'est traduite par plus de 1.000 licenciements. Ce fabricant de panneaux solaires cylindriques, grand bénéficiaire du plan de relance du Président Obama en 2009, a en effet englouti dans sa chute plus de 500 millions de dollars d'argent public américain, en même temps que les sommes investies par une dizaine de fonds de capital risque.

Lire la suite sur Yahoo finance:

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/le-solaire-est-il-la-premi%C3%A8re-%C3%A9nergie-propre--.html


Partager cet article

Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 11:36

Agence-de-notation-financiere.jpgElles ont fait irruption dans le paysage médiatique en 2011. Mais ces agences de notation sont-elles des cordonniers bien chaussés. Autrement dit : elles qui jugent les finances des autres s'occupent-elles bien des leurs ?

Souvenez-vous, c'était au début du mois d'août dernier. Alors quasiment inconnue du grand public, l'agence Standard and Poor's s'attire les foudres de l'administration Obama en dégradant la notation financière des Etats-Unis, donnant le signal d'une sévère correction boursière et relançant les inquiétudes sur les finances publiques dans les pays développés. En quelques semaines, la sphère politico-médiatique s'empare de ce fameux AAA pour le mettre à toutes les sauces, tandis que les détracteurs de la finance toute-puissante tirent à boulets rouges sur les fameuses agences, non seulement accusées de ne pas avoir vu arriver la crise de 2008, mais parfois de l'avoir provoquée, voire d'en tirer profit. Les agences de notation ont-elles vraiment profité de la crise ? Ou leur modèle économique a-t-il au contraire été mis à mal ? Bref, ces "guides Michelin" de la finance méritent-ils, eux, les bonnes notent qu'ils décernent ou retirent aux entreprises privées comme aux états ?

Lire la suite sur Yahoo finance :

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/les-agences-de-notation-m%C3%A9ritent-elles-un-aaa--.html

Partager cet article

Repost0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 19:20

Combien représentent les billets en euros que les Européens... et les autres ont en poche ? Autrement dit, quelle est la quantité de monnaie fiduciaire en circulation dans la zone euro.

billets-nombre.jpg(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

D'après les dernières statistiques de la banque centrale européenne, environ 14,3 millions de coupures de 5, 10, 20, 50, 100, 200 ou 500 euros étaient en circulation à fin janvier 2012, représentant un montant total de 868,9 milliards d'euros.

Le billet le plus courant est de très loin le billet de 50 euros, avec plus de 5,8 milliards d'exemplaires en circulation, ce qui représente 41% du total des coupures en circulation. Il devance nettement le billet de 20 euros (près de 2,7 milliards de billets existants) et le billet de 10 euros (1,9 milliards). Petite surprise, le billet le plus cher n'est pas le plus rare : seulement 181 millions de billets de 200 euros circulent, contre près de 600 millions de billets de 500 euros.

Du coup, ce dernier représente en valeur 298 milliards d'euros en circulation, soit un peu plus que les 292 milliards d'euros émis en billets de 50 euros. Et ces deux billets représentent les deux tiers des 868,9 milliards d'euros de monnaie papier en circulation. Quant au petit billet de 5 euros, les quelque 1,5 milliards d'exemplaires en circulation représentent à peine 7,5 milliards d'euros. Une misère !

billets-valeur.jpg

Partager cet article

Repost0