Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 09:46

Philippe Séguin, premier président en exercice de la Cour des comptes, est décédé cette nuit d'une crise cardiaque, a-t-on appris ce matin.

 

La classe politique dans son ensemble salue ce matin le républicain et l'homme d'Etat. Né en 1943 à Tunis, il est député RPR des Vosges de 1978 à 2002, mais sa carrière politique sera marquée par sa grande indépendance vis-à-vis des appareils politiques.

En 1981, il est un des rares hommes de droite à soutenir le projet d'abolition de la peine de mort présenté par Mitterrand et Badinter. En 1992, il est un des "meneurs" à droite de la fronde contre le traité de Maastricht. Enfin, en 1999, il claque la porte du RPR après l'avoir présidé.

Depuis 2004, il était le premier président de la Cour des comptes, institution chargée de veiller "au bon emploi des deniers publics". Il continuait d'y pratiquer la liberté de ton que tout le monde lui rconnaît aujourd'hui. Le 16 décembre dernier, lors de la publication d'un rapport de la Cour sur l'évolution des effectifs de l'Etat, il avait eu des mots plutôt incisifs sur la politique de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux voulue par Nicolas Sarkozy, la qualifiant de "démarche purement quantitative, dictée par des considérations budgétaires de court terme" et dénonçant une incapacité à "analyser les besoins et de programmer [les] effectifs en conséquence".

En bref, une politique qui "récompense les mauvais élèves, ceux qui, du fond de la classe, résistent aux efforts de productivité". Difficile de faire plus clair !

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 22:30

Bruce Wasserstein, 61 ans, est mort ! Il avait été hospitalisé ce week-end pour des problèmes cardiaques. Si son nom n'est pas très connu du grand public, cet homme était un des banquiers d'affaires les plus influents de la planète, à la tête de la fameuse Banque Lazard.

Fondateur en 1988 du spécialiste des fusions-acquisitions Wasserstein Perella & Co, revendu en 2000 à l'allemand Dresdner Bank pour 1,5 milliard de dollars, il est connu pour avoir mené à bien plus d'un millier de rapprochement d'entreprises, dont les montants cumulés avoisineraient les 250 milliards de dollars.

Il comptait à son actif le rachat par le fonds KKR de RJR Nabisco en 1989 - un des plus gros LBO de l'histoire - ou encore le rapprochement entre Time et Warner Brothers.

Un de ses schémas préférés en cas d'OPA hostile : la défense "Pac-Man", à savoir le lancement d'une OPA sur la société qui souhaite vous avaler. Une simple application du principe bien connu qui veut que la meilleure défense... soit l'attaque !

Arrivé chez Lazard en 2002, il présidait depuis 2005 aux destinées de ce fleuron de la banque d'affaires, fondé en 1848 par les frères Lazard, et officiant principalement à New-York, Paris et Londres.

 

Partager cet article

Repost0