Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 10:02

En temps de crise, les plus forts survivent parfois en se nourrissant des plus faibles. Dans le paysage quelque peu sinistré de la finance britannique, la société de gestion Henderson Global Investors vient ainsi de mettre la main sur son concurrent en difficultés New Star Asset Management.

L'offre valorise la cible à 2 pence par action, soit un total de 107 millions de livres : un prix "à la  casse" ! Il est vrai que New Star, lancée en 2001, ne méritait déjà plus vraiment son brillant patronyme. La société a été touchée de plein fouet par la crise financière et les actifs qu'elle gère ont ainsi fondu de 20 à 10 milliards de livres entre juin 2008 et janvier 2009.

Henderson n'a pas échappé non plus à une érosion de ses actifs. Ceux-ci sont d'ailleurs en recul depuis 2003 (ils atteignaient alors 70,6 milliards de livres), notamment en raison de l'abandon progressif d'activités non stratégiques. Mais la baisse s'est évidemment accélérée depuis un an, sous l'effet du recul des marchés. Fin 2008, les actifs gérés représentaient 49,5 milliards de livres, soit environ 10 milliards de moins que fin 2007.

Pour autant, la société a su préserver sa santé financière, notamment en diminuant ses coûts opérationnels de 24 % en un an. Les comptes ont certes viré au rouge en 2008 (perte nette de 20,8 millions de livres), du fait d'éléments non récurrents, mais le bénéfice d'exploitation avant impôts et éléments non récurrents a résisté, à 80,3 millions de livres.

Le nouveau groupe se retrouve à la tête de 60 milliards de livres d'actifs, ce qui lui permettra de restaurer ses marges si la conjoncture se stabilise.

Repost 0
Published by Emmanuel Schafroth - dans SICAV - Fonds
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 17:48

L'entité française de Pictet & Cie, fleuron de la banque privée suisse fondé en 1805, a obtenu deux prix parmi les 14 décernés dans le cadre de la 4ème édition des Talents de la Gestion Multiratings NYSE Liffe.

Ce prix est attribué en fonction des notes attribuées, directement sur Internet, par les investisseurs institutionnels français aux 700 équipes de gestion référencées par Multiratings. Pictet, directement présent en France depuis 5 ans seulement, remporte ainsi le Prix spécial de la société de gestion de l'année et est également récompensé pour sa gestion actions internationales.

Autres lauréat doublement récompensés : Axa (actions Japon et private equity) et BNP Paribas (obligations privées et fonds de hedge funds). De son côté, Sycomore asset management est récompensé pour sa gestion "actions Europe".

Repost 0
Published by Emmanuel Schafroth - dans SICAV - Fonds
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 17:37

Si les investisseurs institutionnels ont diminué la part de leurs actifs alloués aux fonds alternatifs en 2008, 49 % d'entre eux entendent au contraire augmenter leurs investissements dans ce segment d'ici à 12 mois et 39 % maintiendront leur allocation.

C'est le résultat de la dernière enquête de State Street, qui a interrogé des fonds de pension (publics et privés), des fondations et des compagnies d'assurance internationaux représentant au total plus de 1 000 milliards de dollars d'actifs.

Si la gestion alternative, censée procurer aux souscripteurs un rendement régulier et indépendant de la conjoncture, n'a pas rempli parfaitement son rôle en 2008, elle a toutefois connu des performances bien meilleures que les marchés d'actions.

Les grands investisseurs expriment tout de même quelques griefs à l'endroit des hedge funds et sont ainsi 84 % à attendre à l'avenir des informations plus détaillées sur les positions détenues par les fonds dans lesquels ils investissent. Mais seuls 19 % d'entre eux s'inquiètent d'une possible corrélation entre leurs investissements alternatifs et leurs investissements traditionnels, contre 23 % un an plus tôt. Les qualités de la classe d'actifs en matière de diversification des portefeuilles est donc plus que jamais reconnue.

Repost 0
Published by Emmanuel Schafroth - dans SICAV - Fonds
commenter cet article
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 12:08

La jeune société de gestion Mandarine Gestion (elle a fêté fin février le premier anniversaire de son agrément par l'Autorité des Marchés Financiers) vient de lancer son quatrième fonds, labellisé "socialement responsable".

Le principe de l'investissement socialement responsable (ISR) est de tenir compte de facteurs extra-financiers dans la gestion d'un portefeuille d'actions (même si la méthode peut aussi s'appliquer à d'autres classes d'actifs). Le fonds Mandarine Engagements s'appuiera ainsi sur les analyses de la société Vigeo, qui étudie plus de 500 sociétés européennes sur six critères : les relations avec les clients et fournisseurs, les ressources humaines, les relations avec la société civile, le respect des droits de l'homme, la gouvernance d'entreprise (thème dans l'air du temps, s'il en est) et, enfin, le respect de l'environnement.

Mandarine Engagements sera géré par Patrick Savadoux, spécialiste de longue date de l'ISR (cela fait près de 15 ans qu'il s'intéresse à ce type d'investissement, qu'il a mis en place chez Natixis Asset Management). Le fonds revendique une gestion de convictions, thème cher à Marc Renaud, président-fondateur de Mandatine Gestion.

Ainsi, Mandarine Engagements excluera les sociétés notées négativement sur au moins un des six critères Vigeo, quand d'autres gérants peuvent s'avérer plus "tolérants". Son univers d'investissements sera la zone euro, sans contrainte de capitalisation des entreprises cibles ou de respect d'un "benchmark" (i.e., le fonds ne s'attachera pas à répliquer de près ou de loin un quelconque indice boursier).

Le "filtre" extra-financier devrait réduire l'univers d'investissement à environ 150 valeurs, l'idée étant de composer sur cette base un portefeuille d'une cinquantaine de titres. Il sera éligible au PEA.

L'investissement socialement responsable est en vogue : sans doute une conséquence indirecte de la crise financière, qui met en lumière les conséquences fâcheuses des stratégies purement financières. Il reste pourtant assez peu développé en France. A fin 2008, il représentait 20 milliards d'euros d'encours dans l'hexagone, selon Novethic... soit moins de 1,5 % des actifs financiers globaux. En Suède, à l'inverse, il représente déjà les deux tiers actifs sous gestion.

Repost 0
Published by Emmanuel Schafroth - dans SICAV - Fonds
commenter cet article

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche