Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 18:31

Les actions des pays émergents reviennent au goût du jour. Depuis le début de l’année, elles affichent des performances époustouflantes et, malgré cela, restent à des niveaux de valorisation attrayants, en tout cas bien moins chers que celles des pays développés.

A quoi ressemblent les actions émergentes

Les raisons de cet engouement sont détaillées dans cette chronique que j’ai rédigée pour Le Monde. Pourtant, les actions émergentes sont encore très peu représentées dans les portefeuilles des investisseurs européens, peut-être faute de connaissance de ces marchés assez hétérogènes. Pour mieux comprendre dans quoi on investit lorsqu’on investit dans les marchés actions émergents, il est intéressant de comparer la composition sectorielle de deux indices actions de référence : le MSCI World, représentatif des actions cotées des pays développés, et le MSCI Emerging Markets, représentatif, lui, des actions des pays émergents (il est composé d’actions issues de 23 pays, autant que dans le MSCI World).

On a peut-être en tête que de nombreux pays émergents sont des pays producteurs de pétrole, donc assez dépendant de ce secteur. C’est absolument vrai pour la Russie (le MSCI Russia est composé pour moitié de valeurs du secteur énergie), mais pas si l’on considère l’indice émergent global. Au 31/03/2017, l’énergie représente ainsi 7,3% du MSCI Emerging Markets, soit à peine plus que son poids dans le MSCI World.

Que l’on considère les actions émergentes ou celles du monde développé, les deux secteurs qui pèsent le plus lourd sont les financières et les technologies de l’information (NTIC), mais l’ordre est inversé. Et si les deux valeurs les plus importantes au sein du MSCI World sont Apple et Microsoft, le secteur ne pèse en fait que 15,5% de l’indice, alors que ce chiffre monte à 24,5% pour l’indice émergent. Il est vrai que ce secteur assez large comprend par exemple des valeurs comme le conglomérat électronique coréen Samsung, le fabricant de semi-conducteurs taïwanais Taiwan Semiconductor ou les groupes de services internet chinois Alibaba et Tencent, qui sont les quatre premières valeurs de l’indice MSCI Emerging Markets.

Autre surprise, l’industrie pèse moins lourd dans l’indice émergent que dans l’indice développé : presque deux fois moins lourd, en réalité. L’autre divergence importante est plus attendue : dans les pays développés, où la notion de sécurité sociale est plus ancrée et où, par ailleurs, la population est plus âgée, les valeurs de santé sont beaucoup plus présentes dans l’indice.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche