Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 11:02

<<< partie précédente


                                                          - Un contrôle absolu -



La main-mise totale du Crédit Foncier de France (CFF) sur Locindus se traduit en premier lieu dans la composition du conseil d'administration, où les minoritaires ne sont absolument pas représentés.

Ce conseil d'administration se compose de 8 membres : une personne morale (CFF, représenté par Djamel Seoud) et sept personnes physiques. Cinq d'entre elles occupent d'autres fonctions au sein du Groupe Caisse d’Epargne, qui contrôle l'intégralité des titres du CFF. Ainsi, le président de Locindus n'est autre que le directeur général du CFF, François Blancard. Siègent à ses côtés Nicolas Darbo (président de Foncier Participations), Christian Miglietti (administrateur de Cicobail), Philippe Druart (administrateur notamment de CFCAL Banque et Crédit Financier Lillois) et Jean-Pierre Walbaum (directeur général adjoint de CNP Assurances, dont les Caisses d'Epargne sont actionnaires via Sopassure, une co-entreprise avec la Banque Postale).

Bref, on est en famille ! Les deux derniers administrateurs ne dérogent pas véritablement à cette règle : François Thomazeau, vice-président de Locindus, est un administrateur "multicartes" au sein du groupe AGF-Allianz, qui est un partenaire du CFF. Quant au dernier membre du conseil, Antoine Fayet, le rapport annuel 2008 de Locindus le qualifie d'administrateur "indépendant", ce qui pourrait faire croire qu'il soit plus aptes que les autres à défendre les intérêts des minoritaires. Mais cette dénomination est plutôt étonnante, pour ne pas dire... éminemment suspecte !

Voici pourquoi ! Il se trouve que le dénommé Antoine Fayet est membre du comité exécutif du promoteur immobilier Icade. Or, cette filiale de la Caisse des Dépôts est, depuis le départ, partie prenante de la prise de contrôle de Locindus par au CFF : on ne saurait dire le contraire étant donné qu'elle a tout bonnement co-signé le communiqué du 22 novembre 2006 annonçant la future OPA sur Locindus. Cela n'est pas sans raisons ! Fin, 2006, avant même d'avoir acquis le moindre titre Locindus, CFF passe un "deal" on ne peut plus clair avec la Caisse des Dépôts. Si celle-ci s'engage à apporter lors de l'OPA du CFF ses titres Locindus, c'est en échange d'une promesse : le futur Locindus contrôlé par CFF  cèdera le contrôle de sa filiale SIICInvest à Icade. Ce sera chose faite en 2007, à un prix contesté, une fois encore, par les minoritaires de Locindus.

Cette petite digression nous permet de voir clairement qu'Antoine Fayet, représentant Icade au conseil d'administration, est tout sauf "indépendant" du CFF dans cette affaire. Pas de doute ! Il ne doit pas être difficile d'obtenir l'unanimité du conseil d'administration de Locindus.

Et comme on ne manque décidément pas d'humour dans le groupe CFF, le site internet de Locindus précise qu'"aucun membre du Conseil d'administration n’est élu par les salariés de Locindus".



partie suivante >>>

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche