Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 16:03

C'est une des valeurs du CAC40 qui a le vent en poupe depuis le début de l'année. Le tout nouveau directeur général d'Accor, Denis Hennequin, nommé le 1er décembre dernier, prend la tête d'une société qui poursuit sa mue sous de très bons auspices. Son rebond boursier n'est sans doute pas fini.

 

Tout d'abord, le groupe bénéficie du redressement progressif du cycle économique, qui se fait ressentir positivement sur les taux de remplissage de ses hôtels comme sur les prix de vente... un véritable effet de levier. Cette tendance se poursuit et laisse entrevoir une amélioration de la rentabiité dans les deux ans à venir, d'autant qu'Accor prévoit l'ouverture d'au moins 35.000 nouvelles chambres par an.

 

Autre facteur favorable pour les bénéfices et la structure financière du groupe, il a engagé une stratégie de cession de ses murs d'hôtels, pour se concentrer sur la seule gestion, ce qui fait rentrer du "cash", tout en diminuant la cyclicité des résultats (lire à ce sujet notre article du 20 février dernier).

 

L'autre volet important de la stratégie est le recentrage du groupe sur le seul métier de l'hôtellerie, alors qu'il était "pluri-métiers". Cela s'est traduit en 2010 par la séparation des activités de titres-restaurants et de services, désormais cotées sous le nom d'Edenred. Mais Accor ne fait pas mystère non plus de sa volonté de se retirer des casinos Barrière, dont le groupe détient 49%. Après une tentative avortée d'introduction en Bourse en septembre dernier, il ient de confirmer des discussions avec Fimalac en vue de la cession de cet actif.

 

La Bourse applaudit aujourd'hui cette perspective, le titre Accor gagnant 3,6% vers 16h. Il cote 35,06 euros, au plus haut depuis mai 2008. A près de 28 fois les bénéfices 2010, la valorisation d'Accor semble élevée, mais le bénéfice net devrait quasiment doubler entre 2010 et 2012, estime l'analyste de Natixis, qui fixe un objectif de cours à 40 euros, soit un potentiel d'environ 14%. La stratégie de développement que Denis Hennequin présentera en février-mars pourrait aussi occasionner de nouvelles spéculations.

Partager cet article

Repost 0
Published by Newsfinance - dans Bourse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Newsfinance
  • Newsfinance
  • : Petites et grandes nouvelles du monde de la finance : sociétés cotées, sicav, fonds, produits financiers,...
  • Contact

Recherche